5 applis belges et utiles qui simplifient la vie

Envie de passer une soirée en toute tranquillité ? Ou tout simplement de gagner un peu de temps dans votre planning chargé ? Voici 5 applications made in Belgium qui vont rendront la vie bien plus agréable !

Par Tiffany Sales. Photo : © Flickr - CAFNR. |

Bsit pour faire garder ses enfants en toute confiance

Envie de vous rendre au restaurant en tête-à-tête ou de profiter du soleil sans vos enfants mais vous n’avez personne pour s’en occuper ? Bsit, vous permet de trouver une babysitter de confiance et près de chez vous grâce aux recommandations de votre cercle d’amis. Fonctionnant sur le principe du « bouche à oreille », l'application à la surface simple et ludique vous permet de trouver en quelques minutes la perle rare qui s’occupera de vos petites têtes blondes. Lancée depuis 2015, l’appli se dote aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités, comme la garde régulière après l’école ou l’accompagnement d’une babysitter en vacances. Un bon plan pour profiter de vos soirées mojitos sans aucun tracas !

À télécharger sur App Store ou sur Play Store, www.bsit.com

Your Private Butler pour louer un majordome

Avoir un majordome Un bien grand luxe que la plupart dentre vous ne peuvent pas se permettre. Et pourtant ! Christope Degraeve et Nikoletta Gyenes, deux entrepreneurs bruxelloise ont rendu cela possible en créant lapplication Your Private Buttler. Grâce à cette appli, vous pouvez louer quelquun pour effectuer des travaux domestiques comme du jardinage, du pet-sitting ou encore faire la vaisselle. Loccasion pour vous de vous acquitter de certaines tâches pénibles, mais aussi dassurer un revenu complémentaire aux majordomes, pour la plupart étudiants.

À télécharger sur App Store, www.yourprivatebutler.com

Fittin’ Room pour en finir avec l’indécision dans la cabine d’essayage

À chaque fois que vous faites les boutiques, c’est la même rengaine, vous n’arrivez jamais à vous décider. « Est-ce que cette tenue me va vraiment ? », Est-ce que c’est un bon achat ? », autant de questions qui vous trottent dans la tête lorsque vous êtes face au miroir de la cabine d’essayage. Pour pallier à ce problème, Nathalie François et Quentin Ketelaers, deux directeurs créatifs bruxellois ont eu l’idée de créer l’application Fittin’ Room. Le principe est simple : les utilisateurs publient les photos de leurs essayages sur l’application et attendent la validation de la communauté avant de passer à la caisse. Plus besoin d’attendre une éternité en cabine la réponse de votre conjoint ou de votre copine trop occupée sur WhatsApp. L’application s'avère aussi être une réelle source d’inspiration mode.  

À télécharger sur App Store ou sur Play Store, www.fittinroom.com

GoNestor pour bénéficier des compétences insoupçonnées de vos voisins

Créée par trois entrepreneurs belges dont deux papas et un jeune marié, l’appli GoNestor facilite les entraides et bons services entre voisins. À la recherche d’une aide pour réparer la clôture de votre jardin, pour peindre votre mur ou encore pour garder vos animaux ? Il vous suffit de publier une annonce avec le prix que vous trouvez correct sur l’application puis d’attendre qu’un de vos chers voisins se dévoue !

À télécharger sur AppStore ou sur Play Store, www.gonestor.com

Seaters pour dénicher les dernières places libres de vos évènements favoris

Vous n’êtes pas parvenu à obtenir vos places pour le dernier match des Diables Rouges ? Tout n’est pas perdu ! Grâce à Seaters, vous pourrez peut-être avoir vos places à la dernière minute. L’application, née du constat que « 2 à 10% des places reste inoccupées le jour de l’événement », vise en effet à éviter les places vides le jour J. Pour espérer avoir un ticket d’un event déjà sold-out, c’est simple. Il suffit de vous inscrire sur la liste d’attente du match ou du concert désiré. Seaters reviendra vers vous si des places se libèrent suite à des désistements par exemple. Plus qu'à croiser les doigts !

À télécharger sur AppStore ou sur Play Store, www.getseaters.com

Pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple, n'est-ce pas ?