6 marques de montres de luxe qui veulent se rajeunir

Cette année, plusieurs manufactures ont clairement fait savoir qu’elle comptaient séduire les jeunes, Millenials et génération Z. Un vivier que le secteur horloger compte bien convaincre.

Par Le Passion Des Montres. Photos : D.R. / Pixabay. |

Les temps ont changé, les priorités aussi. On n’a plus besoin de montre pour connaître l’heure. Un facteur qui a dépouillé le secteur de sa fonction première. Ceux qui ne sont pas nés avec un smartphone dans les mains continuent à jeter un regard régulier sur leur poignet. Pour les autres, la montre, excepté si elle est connectée, est devenue un accessoire dont le but est essentiellement esthétique. Voire communautaire !

Je porte telle ou telle montre et je fais savoir à ceux qui m’entourent que j’appartiens à telle communauté d’hommes ou de femmes. Une quête identitaire à laquelle les nombreux ambassadeurs des marques apportent une sorte de légitimité. Il ne suffit cependant pas de jouer sur l’image pour convaincre. Les montres ont un prix, parfois rédhibitoire.

La montre dont on rêve n’est pas forcément celle que l’on peut s’offrir. Les manufactures semblent en avoir pris conscience et, après quelques années clairement euphoriques, elles tentent de recentrer leurs produits et d’en abaisser le prix. En tout cas en ce qui concerne l’entrée de gamme. Parfois grâce à un nouveau mouvement, plus performant et exigeant moins de service. Parfois en privilégiant l’acier, un matériau beaucoup plus abordable que l’or. Parfois en réduisant la marge sur certains modèles ou en créant une nouvelle ligne.

On a pu constater que ces démarches n’étaient pas uniquement profitables aux plus jeunes. La classe moyenne, chamboulée par les dernières années de crise, se tourne aussi vers ces garde-temps à la fois beaux, qualitatifs et enthousiasmants. S’il y a bien une chose sur laquelle on ne fait pas l’impasse, c’est le plaisir !

1. Baume & Mercier

 

Son mouvement à remontage automatique de nouvelle génération et baptisé Baumatic (cal BM12-1975A) a été développé en interne en association avec la Manufacture de ValFleurier et les forces vives des entités de Recherche & Développement du groupe Richemont. Ce mouvement soigné, visible par le fond transparent et assemblé de façon traditionnelle, est équipé de plusieurs composants innovants lui permettant de multiplier pratiquement par trois sa durée de fonctionnement, sa précision et sa robustesse.

Sa réserve de marche de 120 heures (5 jours) au couple très stable est obtenue grâce à l’utilisation d’un alliage optimisé pour le barillet, d’un échappement doté de la technologie Powerscape ™ et d’un spiral en silicium Twinspir™. Ces mêmes éléments contribuent à garantir à la pièce une précision chronométrique journalière oscillant entre 4 secondes de retard et 6 secondes d’avance. Sa robustesse, largement accrue, permet d’espacer substantiellement les services. Ce gain est obtenu grâce à l’emploi de nouveaux types de lubrification capable de subir d’importantes variations de température. Il l’est aussi par l’utilisation de pièces qui, insensibles aux champs magnétiques puissants (1500 Gauss), permettent à la montre de supporter un rayonnement 25 fois supérieur aux instruments classiques.

2. Montblanc

Lors de la présentation des nouveaux produits au SIHH, la Manufacture ne manque pas de rappeler qu’elle continue à pratiquer des prix très compétitifs, notamment en misant sur d’avantage de cohérence et en simplifiant la structure des collections. Son credo : « C’est maintenant ou jamais ! ». Inspirée des légendaires montres professionnelles Minerva des années 1920 et 1930 conçues pour l'exercice militaire et l’exploration de la montagne, la collection 1858 rend hommage aux 160 ans de Minerva et à son héritage d'exception. Ici, le modèle Geosphere est dédié aux sept sommets, l’ultime défi d’alpinisme. A ce jour, seuls 500 athlètes ont pu les gravir tous.

3. Tag Heuer

Lorsqu’on parle de plaire à la jeune génération, on ne peut bien sûr pas passer à côté de la montre connectée. Depuis 2016, Tag Heuer redéfinit les possibilités d’une montre connectée de luxe, disposant d’un concept ingénieux de modularité. Aujourd’hui, la marque dévoile un nouveau modèle, destiné aux poignets plus fins, la Tag Heuer Connected Modular 41. À l’Avant-Garde des dernières technologies disponibles dans la Silicon Valley, on est face à une vraie montre suisse. Sept modèles de base sont systématiquement proposés au choix en boutique et en ligne, puis le bracelet et les cornes peuvent être personnalisés. Le module connecté quant à lui peut toujours être remplacé par un module mécanique 3 aiguilles Calibre 5. En quelques clics, la montre connectée se transforme en une belle montre mécanique.

4. Panerai

Cette année, Panerai a créé la surprise avec la création d’un boîtier Luminor Due de 38 mm, pour seulement 11,2 mm d’épaisseur. Le plus petit de son histoire ! Il est entièrement façonné en acier inoxydable AISI 316L, un alliage doté d’excellentes propriétés anti-corrosives. On retrouve le traditionnel pont protège-couronne à levier, un dispositif breveté par Panerai en 1956. Le boîtier et la lunette bénéficient d’une finition polie. Le fond est en acier plein. Ici, le cadran ivoire affiche un design Panerai classique avec des index en forme de points luminescents et de grands chiffres bleus, assortis avec les aiguilles. On note le compteur de petite seconde à 9 heures et le guichet dateur à 3 heures.

5. Tudor

En hommage à ses origines et à la tradition horlogère, Tudor crée la ligne 1926, une montre mécanique intemporelle, classique et élégante. Disponible en quatre tailles avec un large choix de cadrans, elle témoigne de la philosophie
de la marque, faite de raffinement, de qualité et d’accessibilité puisqu’elle devient le nouveau premier prix de l’univers Tudor.

6. Rolex

Lorsqu’on parle d’un produit communautaire et fédérateur, on pense immédiatement à Rolex. La marque a présenté à Bâle la nouvelle génération de son modèle Oyster Perpetual Datejust 36 décliné en versions Rolesor Everose (combinaison d’acier Oystersteel et d’or Everose 18 ct). Ces nouvelles Datejust 36 sont équipées d’un boîtier de 36 mm de diamètre dont les cornes et les flancs de carrure ont été redessinés et du calibre 3235, à l’avant-garde de la technologie horlogère.

Lire aussi :