Au ski sans skis : nos activités coups de coeur

Neige capricieuse ? Pas d’affection particulière pour les lattes ? Entre plongée sous glace et VTT à pneus ultralarges, les Alpes françaises regorgent d’activités à destination des non-skieurs. Ou comment prendre son pied sans (trop) risquer de se le casser.

Par Damien Bodart. Photos D.R. sauf mentions contraires. |

Les sports d’hiver, vacances idéales : soleil, poudreuse, grand air. Oui mais si on n’aime pas le ski ? Ou qu’on se sent un chouia trop déglingué ? Ou qu’on s’ennuie mortellement une fois la nuit tombée ? C’est pour convaincre ou conserver une clientèle pour qui le concept “montagne” ne se résume pas à la seule glisse que les stations françaises ont entrepris depuis plusieurs années de diversifier leur offre.

Plus une vallée sans ses espaces spas et bien-être, ses soirées à thème, ses événements culturels et ses randonnées en raquettes. Mais pour se démarquer, certaines insistent encore, sur les activités, sur le cadre, sur l’accueil privilégié… Résultat : du Fat Bike électrique au ruisseling en passant par le karting sur glace et les délices de quelques logements d’exception, les sports d’hiver sans ski, c’est désormais tout sauf un pis-aller. La preuve…

Aventures glaciaires

La nouvelle activité extrême mais avec accompagnateur chevronné, donc sans danger, c’est le baptême de plongée sous lac gelé. Un vestiaire bien chauffé avant et après l’expérience, un trou dans la glace, une combi 100 % étanche, des bonbonnes, et vous voilà parés pour la trempette. Le spectacle de vos bulles de CO2 glissant sous le plafond translucide est paraît-il exceptionnel, et accessible même aux néophytes. D’autant qu’on ne ressent absolument pas le froid.

La plongée sous-glace est notamment possible à Tignes, Morzine ou même Gerardmer, dans les Vosges. Plus sportif encore, et ultratendance à nouveau : l’alpinisme sur cascades de glace (ou “ ruisseling ”). Ici aussi, le matériel est mis à disposition. Harnais, crampons aux pieds, piolet à la main et casque sur la tête, vous vous attaquez aux lits des rivières (artificielles ou pas), plus ou moins pentues selon votre niveau.

Pas de panique, cette activité est également parfaitement encadrée et — nous assure-t-on — réalisable même par les plus petits. Comptez dix ans quand même. Un loisir qu’on peut pratiquer entre autres à Morzine, Courchevel, Tignes, Megève, aux Deux Alpes, aux Contamines… Quant à la station de l’Alpe d’Huez, elle s’est dotée de la première piste de luge sur rail en réalité augmentée. Zéro risque, maxi sensations.

www.plongeesousglace.comwww.adrenaline-hunter.comwww.ski-sensations.comwww.alpedhuez.com.

Promenades à la Bardot

Il n’y a pas qu’en skiant sur Marmottes (pratiquement toutes les stations des Alpes possèdent une piste baptisée “ Marmottes ”…), qu’on peut passer ses vacances à la neige au contact des animaux. L’activité la plus commune désormais — mais pas la moins exotique — c’est la promenade en chiens de traîneaux, modèle Grand Nord canadien. Une discipline qu’on peut exercer aux Deux Alpes, à Tignes, Megève, dans le Val d’Arly, etc. À vous de voir ensuite, selon votre disposition, si vous préférez jouer au passager ou au pilote : l’initiation au “mushing” est en effet souvent également possible.

Vous préférez vous frotter à un bon vieux canasson ? C’est tout à fait envisageable, en tractant un traîneau, notamment aux Deux Alpes ou à Méribel, ou carrément en randonnée de groupe dans la neige à Méribel, Chamonix, Megève. Ambiance Michel Strogoff garantie. Nettement plus familiales enfin, les promenades à la découverte de la faune (presque) locale. Une visite d’élevage de rennes à Megève, une balade à la rencontre des chamois et des mouflons aux Gets, un parcours animalier en raquettes au Val d’Arly… Si rien ne vous agrée, reprenez le télésiège de Marmottes.

www.les2alpes-chienstraineaux.comwww.lesmenuires.com, www.megeve.comwww.lesgets-raquette.com

La poudreuse autrement

On peut abhorrer le ski alpin et trouver un sérieux plaisir à tâter de la poudreuse. C’est pour offrir le meilleur des deux mondes que la plupart des stations mettent désormais un nombre incalculable d’engins divers, parfois d’apparence improbable, à disposition de leur clientèle. Le plus branché s’appelle Fat Bike, un vélo à larges pneus, qu’on enfourche comme un VTT, le doux susurrement des roues écrasant la neige en sus. Une version qui existe en modèle classique, électrique pour les plus paresseux (à la Giettaz-en-Aravis, dans le Val d’Arly ou à Megève par exemple), ou plus simplement en technique trottinette. 

À ne pas confondre avec le snow racer (une motoneige sans moteur), le snake gliss (une luge multiplaces, idéale en famille), le snowtubbing (descente en grosses bouées) et on en passe. 

Nettement plus aventureux : le karting sur glace à Tignes ou l’apprentissage à la conduite sur glace à Tignes et Val d’Isère, ou carrément l’initiation au boblseigh à La Plagne, sur la seule piste de l’Hexagone, héritage des jeux d’Albertville en 1992. Enfin, inutile de préciser que le ski de fond est praticable à peu près partout, qu’on combine selon l’envie avec une initiation au biathlon comme à Morzine-Avoriaz, aux Menuires, à Val d’Isère, aux Contamines… Fusil mis à disposition (mais repris en fin de leçon, tout de même).

www.valdarly-montblanc.comwww.tignes.net, www.la-plagne.comwww.valdisere.com, www.lescontamines.com.

L’horizon vu du ciel

Qui dit sports d’hiver dit paysages à couper le souffle. Et tant qu’à faire, autant en profiter vu de tout en haut. Très chic : la découverte des Trois Vallées en avion au départ de Courchevel, ou du massif du Mont-Blanc à Megève. Parce qu’elles assurent des transits de skieurs vers certains spots très isolés, de nombre stations d’altitude offrent aussi de simples balades en hélico. Et quand vous êtes dedans, vous pouvez même, comme à Courchevel et Chamonix, en sortir en cours de vol avec un baptême en parachute. Sensations garanties. Plus doux, avec ou sans ski, le parapente, le deltaplane ou l’ULM en tandem sont également des standards. Mais le plus extatique et méditatif reste sans doute le trip en montgolfière, comme à Courchevel ou Megève. Prévoir une bonne petite laine quand même… 

www.skivol.com, www.aerocime.com