C’est moi qui t’invite

Aujourd’hui, Carlo emmène Florence déjeuner au centre de notre belle capitale, au Restaurant Henri (pas chez Henri) rue de Flandre.
Texte et photos Carlo de Pascale et Florence Hainaut. |

Pour la petite histoire, je trouve à me garer très facilement au Parking Lepage, je dis ça pour les grincheux qui invoquent le piétonnier à chaque fois qu’on leur propose le centre-ville ! Allez manger dans le centre, il y a des gens… et des restaurants !

Le lieu

Henri est une adresse un peu branchée sans être excluante. Ce midi-là, le public est assez éclectique : c’est aussi un lieu qui prouve qu’il y a une communauté flamande qui vit vraiment à Bruxelles et que c’est chouette de la croiser autour d’une pils.

Ce bistro “gourmand à la déco minimaliste” (comme on dit) est inscrit dans la durée (comprenez “c’est un classique !”). Un lieu élégant et chaleureux, où il n’est pas rare que la conversation s’engage d’une table à l’autre, et le service est à la fois décontracté et courtois, sans jamais tomber dans le familier.

L’assiette

L’avantage d’être deux, c’est que l’on peut faire des choix différents. Ici, on mange un plat du jour à 15 € ou on explore la carte, plus chic. On a donc fait les deux. En partageant. En entrée chic, un marbré de foie gras, comme un millefeuille de carpaccio de bœuf et de foie gras. Un plat signature qui arrive un peu froid (il est clairement tranché surgelé sinon ça ne ferait pas des tranches), mais le temps d’écluser ma première bière, il est juste à température.

On se régale ! En plat chic, un skreï, ce cabillaud nordique du printemps servi avec une purée de chou-fleur et du chou romanesco. C’est généreux, très généreux. On s’est demandé si le poisson n’était pas entier. Il était en tout cas parfaitement cuit. Délicieux.

La joue de cochon (le plat du jour) arrive flanquée d’une belle polenta grillée (bien des chefs italiens pourraient en prendre de la graine), elle est mijotée à la Rodenbach. Ce cochon n’est pas mort pour rien, même s’il aurait mérité (encore) plus de cuisson pour (encore) plus de fondant.

Plus de place pour le dessert, mais le café arrive, touchante attention, escorté, non pas d’un speculoos Lotus, mais de mignardises maison.

L'addition

C'est cher ? Ça dépend ! La lunch attitude aura coûté un peu plus de 20 € (plat du jour et deux pils), tandis que le lunch à la carte avec un verre de vin tutoie les 60 €. Soit une addition totale de 81 €. On y retourne… Le midi ou le soir, ce resto vit aussi bien le jour que la nuit. Et pour les encornets farcis qui nous faisaient de l’œil mais qui étaient absents lors de notre passage. 

Resto Henri, 113 rue de Flandre, 1000 Bruxelles. T. 02 218 00 08.
www.restohenri.be. Ouvert midi et soir du mardi au vendredi