Chanel jette l'ancre au Grand Palais pour son défilé "croisière"

Embarquement immédiat: Karl Lagerfeld a invité au voyage jeudi soir pour le défilé "croisière" de Chanel, en installant une réplique impressionnante d'un paquebot de luxe au Grand Palais à Paris.

Texte et photos : AFP. |

Dans ce décor spectaculaire, plus vrai que nature, rien ne manquait: les cheminées fumantes du navire, semblable aux transatlantiques du début du XXe siècle, les amarres, les cris des mouettes, les clapotis des vagues, la corne de brume.

Sous un ciel étoilé évoquant une nuit d'été, des effets de lumière faisaient chatoyer une mer artificielle, pour une illusion parfaite.

Après plusieurs défilés croisière présentés aux quatre coins du monde (Singapour, Dubai, Séoul, La Havane...), Chanel a jeté l'ancre à Paris pour la deuxième année consécutive pour dévoiler cette collection de demi-saison. Les collections croisière étaient à l'origine destinées aux élégantes partant en villégiature.

Sur le "quai" où était amarré le paquebot, baptisé "La Pausa", nom de la propriété de Gabrielle Chanel à Roquebrune-Cap-Martin sur la Côte d'Azur, ont défilé des femmes portant béret, collants blancs et chaussures à bride, à l'allure tantôt rétro, chic ou décontractée.

Dans ce défilé au long cours, des pantalons rayés larges et fluides portés avec des pulls évoquent l'uniforme des marins et l'univers de la navigation, comme les accessoires, minaudières et colliers en forme de bouées, ou canotiers à pompon rouge.

 

Des robes en PVC côtoient des blousons métallisés. Strass, sequins brillent par touches, sur les épaules, les hanches ou au-dessus de la taille, mais recouvrent parfois entièrement des robes de soirée longues et étroites.

La silhouette est jeune, avec des jeans déchirés, des chaussures sportives, des corsaires. La palette fraîche de la collection, faite de blanc, de bleu vif ou de tons pastel, fait écho à cette atmosphère de vacances.

A l'issue du show, le capitaine du navire, Karl Lagerfeld, est venu saluer sur la passerelle, accompagné pour l'occasion de Virginie Viard, la directrice du studio de Chanel.

Une publication partagée par WWD (@wwd) le

 

La soirée s'est poursuivie à l'intérieur du monumental paquebot, dans un décor immaculé tout aussi spectaculaire, où la croisière a pu s'amuser sur la musique de Sébastien Tellier au piano.