Cinq astuces pour partir en vacances en dernière minute sans se ruiner

Les vacances d’hiver approchent à grand pas et vous avez plus que jamais envie de mettre les voiles ? Voici nos astuces et bons plans pour prendre des vacances sans avoir à réserver des mois à l’avance et sans trop faire chauffer la carte bleue.

Par Tiffany Sales. Photo : Pinterest. |

Mi-novembre est déjà là, et pourtant, si vous songez à prendre le large ces vacances d’hiver, vous n’avez encore rien concrétisé. Rassurez-vous, tout n’est pas perdu. Voici nos conseils pour prendre des vacances sans avoir à réserver des mois à l’avance et surtout, sans trop vous ruiner.

Formules last-minute

Si la plupart des agences de voyage proposent des formules « dernière minute » bradant les prix pour un week-end ou une semaine à l’étranger, de nombreux sites internet exploitent aussi ce créneau. C’est le cas par exemple de Lastminute.com qui a fait du départ en vacances quasiment immédiat, sa spécialité. 

Pour une offre plus personnalisée, on opte pour Kenweego, qui ajoute le critère « vos envies » (nature et découverte, shopping, fiesta, romantique,…) à son moteur de recherche, en plus des traditionnels « dates du séjour » et « budget ».

Sur le même principe, les sites partirou.com, Quandpartir.com, vous aident à choisir les meilleures destinations selon vos préférences et votre budget.

Et pour dénicher des séjours de dernière minute encore plus bradés, on jete un coup d'oeil aux offres de Voyagepirates.fr, Chéri fais tes valises, Voyagesdetective.fr (au départ de villes françaises) ou encore L'officiel-des-vacances.com

Ventes flash

Certains sites appliquent des ristournes non négligeables (allant parfois au-delà de -50%) sous forme de ventes flash sur les week-ends et séjours de dernière minute comme voyage-privé.com ou encore weekendesk. L’application « Départ demain », organise elle aussi des ventes flash (voyages annulés, retours de stock, invendus,…), à raison de deux fois par semaine, pour ceux qui sont prêts à partir dans les 48 ou 72 heures.

Attention toutefois aux frais cachés. Vérifier toujours ce que la mention « tout inclus » comprend.

Voyager autrement

Grâce à l’économie collaborative, il est possible de voyager où vous voulez, quand vous le souhaitez et surtout, sans trop vider votre porte-monnaie. Airbnb ou encore Blablacar, le site de location de logements entre particuliers et la plateforme de covoiturage sont aujourd’hui des références dans le secteur du tourisme mais aussi en matière de « voyager moins cher ».

Mais à côté de ces géants qui ont fait le succès de l'économie partagée, il existe bien d'autres possibilités. Comme les gîtes ou les chambres d’hôtes recensés par de nombreux sites spécialisés dont le plus réputé est Bedandbreakfast.eu. Mais aussi les auberges de jeunesse regroupées sur des sites tels que aubergesdejeunesse.com (recensant pas moins de 30.000 auberges à travers le monde) ou encore Hostelbookers.com.

Avez vous également pensé au gamping ? Contraction de « garden » (jardin en anglais) et de « camping », ce concept consiste à planter votre tente dans le jardin d’un particulier. Sur Gamping.fr ou Owlcamp.com, vous trouverez ainsi tous les terrains où il est possible de passer la nuit contre une poignée d’euros, un service voire, parfois même gratuitement.

Se loger gratuitement

Mieux encore, de nombreuses alternatives existent aujourd’hui pour être hébergé gratuitement. Ainsi, sur le site Couchsurfing.com, vous trouverez tous les lieux d’hébergement uniques pour séjourner chez l’habitant sans dépenser un sou tandis que sur Wwoofinternational.org, vous découvrirez les nombreux bungalows ou encore fermes qui vous offrent le gîte et le couvert gratuitement en échange de quelques heures d’aide quotidienne (soigner les animaux, entretenir le jardin, aide aux tâches ménagères…).

Toujours pas trouvé votre bonheur ? Les sites HelpX, Workaway et Wwoof.net vous mettent en relation avec des milliers d’hôtes dans le monde, dont certains seront ravis de vous accueillir chez eux à court terme pour partager avec vous leur quotidien.

Entraide entre voisins

Ça y est, il ne vous reste plus qu’à boucler votre valise. Mais faute de temps et d’argent, vous n’avez pas su vous procurer un masque et des palmes pour admirer les fonds marins ou encore une tente pour camper chez l’habitant… Rassurez-vous, là encore, il existe des sites de partage d’objets tels que Mutum, Sharevoisins, Pretik ou encore Pretoo qui vous mettent en relation avec vos voisins ou des habitants de votre ville afin de leur emprunter des objets qui vous manquent et dont ils n’ont pas besoin pour l'instant. Ainsi, vous partirez bien équipé et ce, sans avoir payé le moindre centime !