Cinq bonnes raisons de ne pas être obsédé par la balance

Hyperprotéiné, diète, mono-couleur... Il existe une multitude de programmes minceur. Et si finalement, la solution était de s'accepter et de ne pas faire régime ? Voici cinq bonnes raisons pour ne pas céder à l'obsession du dernier programme minceur à la mode.

Par AFP. Photo : Pixabay. |

1/ Le poids idéal, c'est celui que l'on a fait le plus longtemps dans sa vie

Une femme de la trentaine ou quarantaine, pesant 70 kg, doit se faire une raison : perdre 10 kg est une folie, surtout si la balance a généralement oscillé entre 66kg et 70 kg. A ce sujet, le nutritionniste médiatique, Jean-Michel Cohen, est clair : "le poids idéal, c'est celui que l'on a constaté le plus longtemps dans sa vie". 

2/ Les régimes font grossir

C'est l'une des affirmations phares du coach sportif Erwann Menthéour, expliquée dans son livre "Et si on arrêtait de se mentir" (Editions Solar, janvier 2014). Il démontre par une explication scientifique, et vulgarisée, le processus qui mène à l'effet yo-yo. Celles et ceux qui s'apprêtent à renouer avec un programme minceur, doivent garder à l'esprit qu'un régime ne fonctionne que s'il est observé toute une vie. Un retour aux mauvaises habitudes alimentaires se répercutera immédiatement sur la balance. 

3/ Les régimes sont dangereux

Cette affirmation fait hérisser les cheveux de nombreux nutritionnistes, qui n'ont pas tardé à réagir à la lecture d'un rapport de l'Anses en 2010, qui pointait du doigt cette problématique. L'agence de sécurité sanitaire reprochait aux programmes minceur, comme ceux des Docteur Dukan et Cohen, les carences qu'ils entraînent, et donc la mise en danger de la santé des patients. Le document précisait aussi que les régimes sont inefficaces, en raison de la reprise de poids quasi-systématique. Chaque nutritionniste avait vivement réagi, en remettant en cause le sérieux du rapport. En conclusion, que l'on soit dans un camp ou dans l'autre, chacun y trouve la controverse...

4/ Parce qu'il suffirait d'écouter ses sensations pour avoir le poids idéal

D'après le nutritionniste Jean-Philippe Zermati, il suffit d'écouter ses sensations pour manger convenablement. Des recherches scientifiques ont même été menées sur le sujet et rapportent qu'en écoutant sa faim, on mangerait la quantité de calories nécessaire pour trouver un poids d'équilibre. En n'observant des règles de vie, plutôt que ses propres sensations, on peut en venir à ne plus détecter la véritable faim. Nombreux sont ceux qui mangent, sans avoir faim, et finissent par grossir. 

5/ Parce que le gras ne fait pas grossir

Tous ceux qui ont déjà tenté un régime ont forcément étaient obnubilés, tôt ou tard, par le gras. Pourtant, la nuance est de mise. Car tous les gras ne se valent. Il ne s'agit pas d'évoquer le gras du fast food, mais d'aborder le bon gras, celui contenu dans les aliments riches en oméga3, comme les poissons gras (saumon), l'huile de colza, les amandes ou encore les noix. Il faut opter pour une bonne source de lipides, afin de manger normalement et sainement, et éviter d'être obsédé par son poids. Le coach Erwann Menthéour rappelle qu'éliminer les lipides n'entraîne pas nécessairement une perte de poids.