Comment survivre aux longs trajets en voiture

Un long trajet, ça ne s’improvise pas. Il y a la fatigue, la chaleur, les embouteillages et les enfants qui grincent des dents. Voici notre petit guide de survie du voyageur automobile à la veille des vacances.

Par Ingrid VAN LANGHENDONCK. PHOTO : Pinterest. |

Le bon horaire

Les plus courageux roulent de nuit, la route y est calme, dégagée et la fraicheur de la nuit rend le trajet plus confortable, mais les risques de somnolence sont réels et cette option n’est réservée qu’aux plus résistants, ou à ceux qui peuvent se relayer au volant. Néanmoins, en partant à l’aube, vous bénéficierez de quelques heures de route bien dégagée, vous pourrez vous arrêter plus souvent et même éviter certains gros nœuds de trafic (comme Paris ou Lyon) aux heures les plus difficiles. Faites le timing de votre trajet et anticipez vos arrêts. Enfin, les locations saisonnières étant le plus souvent du samedi au samedi, il peut s’avérer intéressant de partir un jour plus tôt et de se faire une belle étape, vous n’arriverez pas plus tôt sur place, mais moins fatigué, et le sentiment de vacances s’installera dès les premières heures.

Les bonnes haltes

Non, faire la file dans une aire d’autoroute bondée pour un sandwich en plastique ; ce n’est pas digne de vous ! Les vacances, commencent dès qu’on a pris la route, on anticipe donc une chouette halte lunch dans une petite ville sur la route. Il suffit de faire parfois une petite dizaine de kilomètres pour savourer son lunch sur une jolie place toute verte et ainsi s’offrir une vraie pause. Une astuce ? Une fois garé, ouvrez l’application TripAdvisor sur votre smartphone, et activez la recherche sur la carte qui vous donnera instantanément les restaurants autour de vous, le type de cuisine, la gamme de prix et la cote des utilisateurs… Voyageons moderne !

Les bons plans

Toute l’année, on a le droit de pester sur les tablettes et les écrans, mais pas les jours de longs trajets en voiture. On met de côté ses bonnes résolutions ! Les enfants auront toutes les vacances pour courir dehors, mais là, on télécharge films, dessins animés et applications de jeux, … On les équipe d’un casque et on voyage dans le silence.

Et parce que huit heures de silence, même avec une tablette gonflée à bloc, cela finit toujours par un « j’m’ennuie ! », on peut tenter les applications de blind test mais aussi miser sur les magasins de jouets qui proposent de nombreux ‘jeux de voiture’, qui développent le sens d’observation ou la culture générale des enfants, une manière de s’amuser en famille qui fera passer les kilomètres bien plus vite…