Etes-vous atteint de paralysie musicale ?

Une étude commandée par Deezer s’est intéressée à nos habitudes d’écoute et plus particulièrement à l'âge à partir duquel nous cessons de vouloir découvrir de nouveaux artistes. Verdict : nous nous enfermons dans nos goûts musicaux à partir de 27 ans.

Par Tiffany Sales. Photo Pinterest. |

Vous ne connaissez aucun groupe dans le top 10 du moment ? Vous écoutez sans cesse des morceaux qui ont marqué votre adolescence ? Il se pourrait que vous souffrez de ce mal très commun qui est « la paralysie musicale ». Autrement dit le fait de s’enfermer dans une forme de nostalgie et de cesser de découvrir de nouveaux artistes, même dans son genre musical préféré…

C’est du moins la conclusion d’une étude menée sur un échantillon de 5000 personnes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Brésil et en France et commandée par Deezer, service de streaming en ligne. Cette dernière a en effet mis en évidence qu’à partir de 27 et 3 mois en moyenne, nous cessons de vouloir découvrir de nouveaux morceaux. Parmi les 5 000 personnes interrogées, 65 % se sentent « figés dans une ornière musicale, écoutant seulement des morceaux qu’ils connaissent déjà » tandis que 41% déclarent ne pas être assez curieux pour écouter des chansons en dehors de leurs styles préférés.

Une autre étude menée en février par le New York Times était parvenue à la même conclusion, affirmant que les tubes sortis entre nos 13 et 14 ans, la période où les émotions devant un morceau ou un groupe sont si puissantes, pouvaient avoir une influence majeure sur nos préférences musicales une fois devenus adultes.

Plusieurs facteurs entrent en jeu

Mais comment expliquer ce syndrome de la paralysie musicale ? Selon l’étude, plusieurs facteurs entrent en jeu. Si 25% des personnes interrogées avouent ne pas avoir le temps de dénicher de nouveaux morceaux, 18% affirment se sentir dépassées par le trop large choix et 14% se disent trop occupées par leurs enfants.

Toutefois, les personnes interrogées ne semblent pas se satisfaire de cette situation. 54% souhaiteraient en effet consacrer plus de temps à découvrir des nouveautés. Quatre sur dix affirment également qu'à l'avenir, ils passeront de plus longues heures à s'intéresser à des artistes inconnus.