Garder le dos droit au bureau ? Une mauvaise idée parmi tant d’autres !

Vous avez toujours pensé qu’il fallait vous tenir droit pour éviter le mal de dos en fin de journée ? Tout faux ! Et ce n'est certainement pas le seul geste que vous adoptez, à tort…

Par Tiffany Sales. Photos : Pixabay, Reporters. |

Elles sont parfois douloureuses et vous empêchent de vous concentrer au travail, ces vilaines douleurs dorsales… Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tenté de garder le dos bien droit lorsque vous étiez assis sur votre chaise de bureau. Sauf qu’ici se situerait l’erreur…

Eh oui, si nous tentons d’adopter les bons gestes, ils sont parfois responsables de notre mal de dos.

Se tenir droit comme I

Bien que les spécialistes s’accordent sur le fait qu’il est important de garder une bonne posture afin d’éviter une souffrance articulaire chronique, c’est-à-dire que les douleurs n’apparaissent pas au moment où vous vous tenez mal mais plus tard, il est inutile de vous tenir droit comme un piquet !

En effet, conserver cette posture rectiligne toute la journée est le meilleur moyen pour favoriser le mal de dos puisque vous faites tout le temps travailler les mêmes muscles. Les muscles ainsi tendus voient leurs réserves d’énergie s’épuiser rapidement et vont accumuler de l’acide lactique. C’est ce manque d’énergie et cette accumulation d’acide lactique qui vous feront ressentir une douleur après un laps de temps.

Se tenir droit signifie se tenir correctement, c’est-à-dire, garder une cambrure naturelle au niveau des lombaires ainsi que des cervicales. Plus facile à dire qu’à faire nous diriez-vous mais essayez de ne pas être figé. L’important est de se grandir (le haut de votre tête doit tirer gentiment vers le plafond).

Ne pas varier les positions

Enfin, pour éviter les douleurs dans la mi-journée, variez les positions en basculant par exemple votre bassin en avant, en alternant pieds à plat et pointes ou en creusant légèrement le dos. Cela permet de détendre vos muscles tendus à cause du maintien d’une même position pendant plusieurs heures mais aussi d’en faire travailler d’autres. 

Bougez également le plus possible de votre bureau, profitez d’un appel téléphonique ou du remplissage de votre gourde pour vous lever et marcher, par exemple.

Autres erreurs courantes :

Allonger et croiser les jambes

La position des jambes influe énormément sur celle du dos. Ainsi, si vous tendez ces dernières sous le bureau, votre dos sera arrondi. De même si vous les croisez. Privilégiez un angle supérieur à 90 degrés, permettant à vos pieds de reposer à plat sur le sol. Si vous êtes de petite taille et que vos pieds reposent dans le vide, utilisez un repose-pieds. Cela permettra également de transférer votre poids vers l’avant et donc, de conserver une cambrure naturelle.

Enfin, réglez la hauteur de votre siège en vous assurant que vos cuisses sont à l’horizontale et vos pieds à plat sur le sol.

S’asseoir au milieu du siège

Pensez également à adapter votre position en fonction du siège sur lequel vous êtes assis. Si vous êtes sur un siège avec dossier, placez votre fessier au fond de la chaise et non pas au milieu de cette dernière afin de conserver une cambrure naturelle. Vous devez réellement sentir que le creux de votre dos est en appui sur le dossier. Si ce n’est pas le cas, il est alors soit trop haut, soit trop bas. 

Si au contraire, votre siège ne possède pas de dossier, installez-vous le plus en avant possible. 

Baisser la tête pour regarder l’écran

Lorsque vous baissez la tête pour regarder l’écran de votre ordinateur, les muscles longeant votre colonne vertébrale se fatiguent. Votre dos devient alors de plus en plus voûté et votre tête se penche trop en avant. Pour éviter cela, veillez à ce que le haut de votre écran (la ligne supérieure du cadran) se situe à la hauteur de vos yeux en le surélevant à l’aide de livres ou de magazines. Inclinez également votre écran vers l’arrière (environ 20 degrés). Le centre de l’écran doit être dans l’axe du regard.