Jaguar E-Pace, un futur best-seller ?

En avant-première des essais officiels qui auront lieu en janvier, nous avons pu nous faire une première impression sur le nouveau SUV compact de Jaguar. Nous dirions même plus, une bonne première impression.

Laurent Zilli. Photos : DR. |

Jaguar a pris une excellente décision en s'attaquant au marché SUV, puisque 90% des acheteurs de F-Pace n'avaient jamais acheté de Jaguar auparavant. Et notre petit doigt nous dit qu'avec le plus compact, plus accessible et tout aussi prometteur E-Pace, ça va être pareil. Mais pour cela, il faudra peut-être que les clients prennent la peine de pousser la porte d'une concession et aillent voir l'E-Pace de près car, ce n'est que notre avis, c'est quand on est en sa présence, bien plus qu'en photo, que le véhicule révèle toute la réussite de son design.

Peu de SUV affichent une telle finesse. Et après le passionnel que peut titiller le design extérieur, l'E-Pace a aussi de quoi satisfaire les rationnels, avec un habitacle d'une étonnante habitabilité. Deux adultes de bonne taille peuvent en effet s'installer à l'arrière sans se sentir oppressés, ni aux genoux, ni à la tête. Notez que c'est au prix d'une assise des sièges postérieurs plutôt basse, ce qui pourrait empêcher les jeunes enfants de profiter du paysage.

Quant au coffre, c'est l'un des plus grands du segment des SUV compacts premium, avec un volume de 577 litres. Cette histoire d'enfants qui ne voient rien de l'extérieur vous gêne? Eux, ça risque en fait de ne pas les déranger car l'E-Pace peut par exemple disposer d'une connexion internet 4G pouvant alimenter en Wi-Fi jusqu'à 8 appareils mobiles. Ca les occupera… 

Pas le plus léger !

La technologie embarquée est bien sûr aussi au service des grands, qui navigueront dans les menus du système multimédia Touch Pro via un vaste écran tactile 10'', et liront les infos nécessaires à la conduite sur l'autre écran 12'' configurable qui remplace les compteurs analogiques. Parce qu'il repose sur la plateforme du Range Evoque et non sur une Jaguar, qui les construit en alu, l'E-Pace le plus léger est déjà plus lourd que le plus light des F-Pace.

Dommage, mais finalement ça ne nuit pas trop aux sensations et c'est la seule critique qu'on puisse vraiment adresser au véhicule. Car sans nous permettre d'aller au fond des choses, cette prise de contact sur un parcours peu exigeant nous a déjà permis de sentir que l'E-Pace promet de devenir à son tour la référence dynamique de son segment.

Le train avant est typiquement Jaguar, plein de grip et d'envie de plonger dans les virages, tandis que la transmission intégrale est configurée pour donner une impression de propulsion. Sympa! Le Jaguar E-Pace ne sera équipé que de moteurs 4 cylindres 2.0 litres, allant de 150 à 240 ch en diesel, et de 250 à 300 ch en essence. A part le diesel 150 ch de base (36.050€), uniquement proposé en traction et boîte manuelle, les autres peuvent ou doivent recevoir une boîte auto 9 rapports (qui semble ne pas tirer le meilleur parti du moteur, mais rien de vraiment handicapant) et de la transmission AWD. Une très bonne première impression donc, au point que nous avons hâte de confirmer et d'en découvrir plus encore en janvier prochain. Affaire à suivre !

Les plus

  • Plus beau en vrai qu'en photo
  • Bonne habitabilité, grand coffre
  • Comportement engageant, typé propulsion

Les moins

  • Poids décevant
  • Habitacle trop sage
  • Moteurs brimés par la boîte auto?

 

En quelques chiffres

  • Moteur : 4 cyl. turbo, diesel, 1.999 cm3 ; 150ch - 380Nm.
  • Transmission : aux 4 roues.
  • Boîte : Auto 9 rapports.
  • L/l/h (mm) : 4.392/1.984/1.649
  • Poids à vide (kg) : 1.843
  • Volume du coffre (l) : 577 – 1.234
  • Réservoir (l) : 56
  • 0 à 100 km/h (sec.) : 10,5
  • Vitesse maxi (km/h) : 193
  • Conso mixte (l/100 km) : 5,6
  • CO2 (g/km) : 147
  • Prix (€) : 41.100