La bande des quatre

Branchée éthique, privilégiant la qualité, orientée vers le consommateur : la nouvelle génération des designers belges sort du bois. Focus sur le quatuor finaliste du concours des Talents de la Mode 2016, adoubé par Natan. Rien que ça !
par Marie Honnay. Photos DR. |

Depuis quelques semaines, la Maison Natan accueille les collections de quatre marques émergentes, finalistes du concours des Talents Belges de la Mode 2016, dont Edouard Vermeulen a été le parrain. C’est Façon Jacmin qui a remporté le titre suprême, mais si les quatre ont été invités à exposer, c’est parce que Vermeulen a choisi… de ne pas choisir, offrant à chacune la possibilité d’investir Natan Entracte, l’espace éphémère situé au premier étage de sa boutique du quartier Louise. Ce qui m’a séduit chez ces jeunes, c’est leur complémentarité, mais aussi leur envie de travailler dans une approche collective et solidaire. J’ai toujours combattu les guerres d’ego. La mode, aujourd’hui, a besoin de synergies et de belles collaborations. C’est le cas ici. D’autant que le quatuor partage le même souci d’éthique et de qualité. Preuve que le nouveau luxe s’inscrit désormais dans une logique plus humaine, plus proche du consommateur, plus raisonnée aussi.

Premières de classe

Façon Jacmin

Alexandra Jacmin est diplômée de la Cambre. Ségolène, sa sœur jumelle, entrepreneur. En 2016, elles lancent Façon Jacmin, une marque presque entièrement centrée sur le denim, pour son côté, durable, qualitatif, un peu rebelle et résolument multifacettes. Soucieuses de proposer leurs pièces à un prix juste et raisonnable, le duo a choisi de se concentrer sur la vente directe. En marge de leur e-shop, elles ont donc créé une boutique mobile installée dans un truck, à découvrir, entre autres rendez-vous, place Sainte-Catherine à Bruxelles les 23 avril, 14 et 21 mai.

www.faconjacmin.com

Élégante et intemporelle 

Gioia Seghers

Diplômée de la Cambre en 2012, celle qu’on pourrait confondre avec un mannequin portant ses créations, a lancé son label en 2013. Monochromes, architecturaux et reconnaissables à leurs œillets métalliques, les robes, tops, jupes et manteaux de la créatrice italo-belge esquissent les contours d’un dressing élégant et intemporel sous le signe des belles matières et du made in Belgium. Proposée rue de Namur mais aussi chez Stijl, rue Dansaert, une enseigne qui la suit depuis plusieurs saisons, Gioia Seghers est l’incarnation parfaite d’un nouveau luxe inspiré et authentique.

gioiaseghers.com

Des sacs comme à l’école 

Florien Penard

Le label anversois Dcember est né dans la tête de la créatrice Florien Penard. Diplômée de l’académie des Beaux-Arts d’Amsterdam, cette jolie blonde au look de Parisienne est passée par les maisons Kenzo et Dirk Bikkembergs avant de lancer son label d’accessoires. Inspirée par ses enfants qui s’amusaient à customiser leurs mallettes d’école, elle lance une marque de sacs dans le même esprit. Produits de manière artisanale en Italie, les trois modèles en cuir Dcember peuvent être personnalisés en y ajoutant des lanières ou des rabats.

www.dcemberbags.com

Un lab pour la maille

Valentine Witmeur

Elle a étudié la communication et le management de la mode avant de lancer son blog. Le buzz, on peut donc dire que ça la connait. Sauf que Valentine Witmeur ne s’est pas contentée de lancer une énième marque de vêtements. Créé en décembre 2015, son lab. éponyme centré sur la maille joue la carte des belles matières et d’une production entièrement réalisée au Portugal. 

www.valentinewitmeurlab.com

Les collections des finalistes des Talents de la Mode 2016 sont visibles jusqu’à fin avril, au pop-up store Natan Entracte, 78 rue de Namur, 1000 Bruxelles. www.natan.be.