La carte du monde reprenant la vraie signification des noms des pays

Belgique, France, Angleterre, Espagne… Vous êtes-vous déjà demandé d’où viennent ces noms de pays et que donneraient-ils si on les traduisait littéralement ?

Par Tiffany Sales. Source et photos : www.forbes.com |

Parce que s’intéresser à l’étymologie permet de mieux comprendre le passé. Et cela s’applique aussi aux noms des pays qui peuvent révéler bien des choses sur l’histoire des peuples et des civilisations. C’est pourquoi Credit Card Compare, un comparateur de cartes de crédit, a réalisé une carte du monde reprenant les noms de pays traduits littéralement dans leur langue d’origine, nous explique le site Forbes.

Et les résultats sont plutôt surprenants. Saviez-vous par exemple que le nom « Sierra Leone », signifiant littéralement « la montagne du lion » est issu d’une erreur de confusion entre les langues latines, Sierra étant en espagnol et Leone en italien ? Ou encore que le « Tchad » est issu du mot kanuri tsade qui veut dire « lac » ?

En Europe

En Europe, les noms des pays proviennent majoritairement du nom des habitants. Ainsi, la Belgique est vue comme « le pays des Belgae », nom latin qui fait référence aux habitants de « Gallia Belgica » (Gaule belgique). La France est « la terre des Francs » et l’Angleterre, « la terre des Angles ». Mais certaines traductions se révèlent plus surprenantes comme « la terre des gens de grande taille » pour la Macédoine, « la terre à la montagne noire » pour le Monténégro ou « le chemin du nord » pour la Norvège, en référence à une vieille route viking.

En Afrique

La carte de l’Afrique est sans aucun doute celle qui est la plus diversifiée au niveau des noms. Ces derniers racontent pour la plupart l’histoire de la culture indigène et celle de la colonisation. Par exemple, « la terre des visages brûlés » pour l’Ethiopie, est issu d'une expression grecque qui désigne les personnes à la peau noire. Tandis que « la terre de feu » pour le Malawi désigne un ancien rituel qui consistait à brûler de l'herbe morte pour préparer les champs à être cultivés.

En Asie

Le continent le plus grand et le plus peuplé du monde est sans surprise envahi par des noms tous plus intrigants les uns que les autres, souvent inspirés par des particularités géographiques. L’Irak vient ainsi du mot arabe al-‘irāq qui signifie « à côté de la rivière » en référence au Tigre et à l'Euphrate qui le traversent.

En Amérique

Si certains pays doivent leur nom à la colonisation européenne comme le Mexique par exemple qui est la traduction espagnole simplifiée du mot aztèque « Nahuatl », signifiant « nombril de la Lune ». D'autres, s’avèrent plus poétiques comme le Panama de la langue amérindienne cueva, signifiant « lieu d’abondance de poissons », la Guyane pouvant se traduire par « la terre remplie d’eau » ou encore le Brésil provenant du portugais Terra do Brasil qui signifie « rouge comme la braise ».

Duncan Madden, journaliste à Forbes souligne que beaucoup de noms de pays sont issus de mauvaises traductions entre les natifs et les étrangers ou d’erreur lors de la transmission orale. Comme par exemple le Sénégal, traduit littéralement par « notre pirogue » qui est le résultat d’un malentendu entre les marins portugais et les pêcheurs locaux qui parlaient souvent de leurs « suñu gaal » (expression wolof), leurs pirogues.

Voir la carte en grand format