La légende à la hauteur des espérances

Troisième véhicule de la marque après le Defender et le Range, le Discovery est né en 1989, à une époque où les SUV étaient encore des 4x4, des vrais, qui passaient partout. Avec cette nouvelle génération, Land Rover n'a pas oublié ce précieux patrimoine...
Vincent Hayez |

C'est un fait, les 4x4 purs et durs ne séduisent plus guère les foules. Avec le Discovery nouvelle génération, il fallait donc s'ancrer dans le temps sans renier ses origines. Et cela commence par les lignes. Certains pourraient regretter une partie arrière moins caractéristique que l'ancienne.

Plus lisse, plus douce, la partie arrière (dont le hayon s'ouvre en une seule pièce contrairement au précédent) donnerait presque à penser que le Discovery est devenu gracile. Il n'en est rien et même s'il perd de 200 à 400 kg en fonction des versions, ses dimensions demeurent pachydermiques avec près de cinq mètres de long.

Cela lui permet d'offrir une habitabilité généreuse aux cinq passagers habituels mais aussi aux deux qui trouveront leurs aises en 3e rangée. Toujours assis en "escalier", ceux installés-là ne se sentiront pas trop à l'étroit, seul l'accès n'est pas des plus aisés. Evidemment, en configuration 7 places, le coffre devient partie congrue. Rien d'anormal à cela.

Un point positif à ce niveau : une petite plage escamotable (qui supporte 300 kg) permet un accès aisé au coffre ou de servir d'appui pour se déchausser par exemple.

Confort rarement vu

Nous avons pris le volant de ce bel engin au fin fond du désert, frontière entre l'Utah et l'Arizona. Là, nous avons pu mettre en évidence ce qui fit, fait et fera encore la légende des Land Rover et du Discovery en particulier : l'aisance en tout terrain !

Cela commence par la suspension pneumatique, une option hautement recommandable tant elle transfigure la conduite tant en off-road que sur la route. Et cela continue avec le système "Terrain Response2" qui adapte votre véhicule à toutes les conditions d'un hors-piste, fût-il dantesque.

En fonction "Auto", le système prend en charge l'ensemble des paramètres, y compris la vitesse (au pas si besoin en vitesses courtes) grâce au cruise-control. Il suffit de tenir le volant et de laisser faire, le Discovery peut alors grimper aux arbres, franchir des gués impressionnants (90 cm!), effacer un chemin caillouteux ou s'extraire d'un sable peu accueillant. Le tout dans un confort jamais vu à bord des anciennes générations.

Un équipement pléthorique

Ce confort, nous allons le retrouver, une fois sur la route. La baisse de poids, l'amélioration des suspensions, la multitude des aides à la conduite offrent un toucher de route étonnant. Ajoutez à cela l'insonorisation poussée et vous aurez compris que vous avalerez des centaines de kilomètres d'un trait sans vous fatiguer. Au volant, il faut souligner aussi la finition plus cossue que sur les modèles précédents (plastiques mieux intégrés, ajustements maîtrisés) et puis, bien sûr, la technologie omniprésente.

On ne vous parle pas des multiples aides à la conduite, des écrans larges, de la connectivité, du réglage des suspensions... Attardons-nous un instant sur ces sièges arrière (2e et 3e rangées) qui peuvent être commandés électriquement depuis la voiture, bien sûr, mais aussi depuis...votre smartphone.

Configurez votre auto depuis votre canapé ? Ne rêvez plus, Land Rover l'a fait ! Un détail parmi d'autres, certes mais qui prouve bien que le Discovery - motorisé idéalement par le V6 diesel - s'inscrit dans son temps : apte aux terrains les plus ardus mais capable aussi de vous vous chouchouter au-delà des espérances.

Le Land Rover Discovery TDV6 en bref

Moteur : 6 cylindres turbo diesel, 2.993 cm3, 258ch- 600Nm
Transmission : aux 4 roues.
Boîte : auto 8 rapports.
L/l/h (mm) : 4.970/1.846/2.073
Poids à vide (kg) : 1.540
Volume du coffre (l) : 1.137-2.406
Réservoir (l) : 85
0 à 100 km/h (sec.) : 8,1
Vitesse maxi (km/h) : 209
Conso mixte (l/100 km) : 7,2
CO2 (g/km) : 189
Prix (€) : 60.200
Gamme (€) : de 51.700 à 84.700