La réalité derrière les photos de femmes enceintes

Maya Vorderstrasse, maman de deux enfants, en a eu marre de voir la grossesse dépeinte comme parfaite et facile sur les réseaux sociaux. Par le biais de ses photos drôles et touchantes, elle lance un message à toutes les femmes : non, la grossesse n’est pas un long fleuve tranquille. Et non, vous n’êtes pas seules !

Par Tiffany Sales. |

Des fringales alimentaires, aux sautes d’humeur, en passant par la vessie incontrôlable et les pieds gonflés… Nombreuses, pour ne pas dire toutes les femmes enceintes, ont un jour rencontré un de ces symptômes malencontreux de la grossesse. Et pourtant, la réalité dépeinte sur les réseaux sociaux est tout autre. Comme si cette dernière était un long fleuve tranquille : facile et parfaite.

Non, vous n’êtes pas seules

Maya Vorderstrasse, maman irlandaise de deux enfants, en avait assez des clichés véhiculés sur les réseaux sociaux et s’est donc lancée dans la création d’un compte Instagram où elle a dévoilé tout au long de ses grossesses, des clichés d’elle et de sa vie de femme enceinte, loin d’être toujours rose. « Personnellement, je n’ai jamais vécu la grossesse comme une période très facile de ma vie », déclare-t-elle dans une interview accordée à Huffington Post. « Pour partager mon ressenti, je me suis prise en photo lors de moments chaotiques et je les ai partagés sur les réseaux sociaux. En faisant cela, j’avais dans l’espoir d’aider d’autres mères en leur montrant que la grossesse ce n’est pas parfait, qu’il est normal de ne pas tout comprendre », poursuit-elle.

"39 semaines : il a dit que je devenais irrationnelle et que j'avais des troubles hormonaux"

Honnête, touchante et drôle, la jeune maman qui préfère « rire de sa misère qu’en pleurer » a décomplexé plus d’une femme enceinte en franchissant le cap des 51.000 abonnés sur son compte Instagram. « Je vais continuer à me moquer des couches et des cris de mes enfants, parce que quand je regarderai mon passé, plus tard, je veux que ces souvenirs soient amusants, légers et remplis d'amour », conclue-t-elle. 

Au début du mois d'août, Maya a donné naissance à sa petite dernière, Hazel, mais elle continue de publier des photos hilarantes, parfois en compagnie de son partenaire, sur l’allaitement, les sautes d’humeur ou l’organisation que requiert deux enfants. Des clichés qu’elle compte partager avec ses abonnés aussi longtemps que possible.

"27 semaines : Sciatique brûlante, vessie incontrôlable. Cela en vaut la peine."

"29 semaines : Je ne peux pas m'arrêter de manger, je ne rentre plus dans mes chaussures, je ne pourrais pas être plus heureuse."

"33 semaines : Quand ta femme est enceinte, tu ne manges pas les restes de quoique ce soit !""

"37 semaines : J'ai gagné le droit de ne plus mettre de pantalons."

"Jumeaux irlandais, semaine 1 : Ouais, tout se passe bien, merci de m’avoir posé la question."

"Allaiter un nouveau-né, verbe. Orteils gonflés, soif qui provoque la douleur, habituellement accompagnée d’une faim de loup. Pourrais-tu maintenant me donner mon chocolat ?"

"Hormones post-partum : Mais, je t’ai seulement dit bonjour ! - Le mari"