Le pantalon à bandes... du latéral pas littéral

C’est un peu le néopantalon de smoking du 21e siècle, une pièce tout droit sortie des vestiaires de sport qui, en quelques saisons, s’est fait une place sur les catwalks et dans le dressing.
Par Marie Honnay. Photos DR. |

Pas besoin d’être expert en mode ou en tendances pour comprendre que ce nouveau petit snobisme fashion n’est autre que le digne héritier du fameux jogging trois bandes d’Adidas. Boom de l’athleisure (contraction des mots athletic et leisure), il opère un comeback très remarqué dans nos dressings. Des labels très luxueux aux enseignes fast-fashion, il est partout.

Confortable (d’où notre envie de le classer dans la même famille que le pyjama de jour), il célèbre aussi notre passion (non) avouée pour la mode des années 90, époque Spice Girls. L’hiver dernier, il a carrément explosé en squattant les catwalks lors des défilés chez Chloé ou Stella McCartney.

Le trois bandes, mode d’emploi Inutile de préciser que même si elle est directement inspirée des pantalons de jogging Adidas ou Champion, cette tendance n’est pas de celles que l’on doit adopter dans le sens littéral du terme. Misez toujours sur un modèle confortable (donc légèrement oversized) à bandes contrastées ou ton-sur-ton si vous recherchez un véritable effet smoking.

Vous êtes grande ? Choisissez un modèle long qui couvre la cheville et portez-le avec de jolies mules plates esprit bijou et un blazer fluide. Vous ne dépassez pas le mètre 70 ? Visez alors le néojogging et combinez-le à une paire d’escarpins ou, encore mieux, de sandales haut perchées. Le reste de la silhouette se veut très chic. Pensez chemise en soie, blazer banc à manches retroussées ou manteau en laine 3/4, bijoux de luxe et pochette chic.