Le piercing de fiançailles : très tendance mais pas sans risque

La bague de fiançailles ? Bien trop banal ! Pour la remplacer, de nombreuses personnes ont habillé leur doigt d’un piercing ou d’un implant microdermal. Une tendance qui ne cesse de gagner du terrain sur Instagram mais qui n’est pas sans danger.

Par Tiffany Sales. Photo : DR. |

Si le solidaire est le grand classique des bagues de fiançailles, certains couples préfèrent jouer la carte de l’originalité en optant pour la toute dernière tendance : un piercing de fiançailles. Pour la comprendre, il suffit de taper le #fingerpiercing sur Instagram, vous y découvrirez des milliers de photos d’index et parfois d’annuaires affichant fraîchement un piercing ou un implant microdermal. « C'était un peu douloureux et ça a saigné mais ça vaut vraiment le coup ! », explique une adepte au journal britannique The Independent. « Je pense que je changerai même la couleur du diamant quand j'en aurai envie ». 

Une manière pour les couples de se singulariser mais aussi de dépenser moins. Car d'après une étude réalisée par le site spécialisé The Knot, chaque couple américain qui se fiance dépenserait en moyenne, l’énorme somme de 6 000 dollars rien que pour les bagues de fiançailles.

Des risques d’infection

Mais au-délà de la douleur que ces personnes ont certainement endurée sur le moment même, de tels implants représentent un réel danger car ils peuvent endommager les tissus, être implantés trop en surface et bouger, ou trop profondément et s’incruster, et surtout ne pas cicatriser correctement. « Pensez à tout ce que vous faites avec vos mains, comme par exemple fouiller dans vos poches, enfiler des gants ou vous essuyer après être allé dans la salle de bain : il y a de fortes chances de rejet et de déchirure, mais surtout de sérieuse infection », explique ainsi la pierceuse new-yorkaise Cassi Lopez au site américain Refinery 29.

Et puis, vous n’aimeriez pas vous retrouver avec un trou dans la peau en cas de divorce n’est-ce pas ?