Les superaliments : pas aussi vertueux qu'on le dit

Baies d'açai, baies de goji, kale, ananas ou encore lait de jument... Ces cinq superaliments tendance sont dans les assiettes des plus grands instagrameurs food. Et pourtant, sachez qu'il existe de meilleures options diététiques et parfois bien plus économiques.

Par AFP. Photo : Pinterest. |

Les baies d'açai 

Ces petits fruits d'Amérique du Sud ont le vent en poupe dans les épiceries bio. Elles apportent certes beaucoup de vitamine C, mais la majorité des fruits, notamment le kiwi et plus particulièrement le kiwi jaune, n'a rien à lui envier. "La baie d'açai est très chère par rapport à ses bénéfices", constate Raphaël Gruman, nutritionniste. Les agrumes (clémentines, citrons, oranges, pamplemousses) regorgent eux aussi de vitamine C, ainsi que le cassis et les petits fruits rouges. Côté légumes, la vitamine C se trouve essentiellement dans le navet, le chou vert, le poivron, le fenouil, l'épinard.

Les baies de goji

Sur le devant de la scène, les baies de goji, petits fruits rouges originaires de Chine, tiendraient un premier rôle injustifié, selon Raphaël Gruman. "Il existe d'autres aliments tout aussi riches en antioxydants, comme la grenade, et moins onéreux que les baies de goji. En outre, plus les sources d'antioxydants sont variées, mieux l'organisme sera protégé contre les radicaux libres", ajoute-t-il. Par ailleurs, il serait difficile de trouver des baies de goji exemptes de pesticides, et elles pourraient également occasionner des intolérances.

Une publication partagée par @louiisa98 le

Le chou kale

Le chou kale, légume star des derniers mois, est "le produit marketing par excellence, qui ne mérite pas son exposition médiatique, malgré sa teneur en antioxydants", selon Raphaël Gruman. Preuve de l'effet commercial lié à ce chou tendance, on le trouve en diverses déclinaisons (jus, soupes, etc.) dans les magasins bio et épiceries fines. De nombreuses études ont toutefois démontré que les légumes verts - notamment l'épinard -, les haricots verts, les poivrons, la carotte, la tomate et les légumes crucifères (chou, brocoli, chou-fleur) se révélaient particulièrement protecteurs contre le cancer.

L'ananas

L'ananas contient une molécule, la broméline, qui aiderait à mincir ; mais celle-ci se trouve uniquement dans la tige du fruit et non dans la chair. Consommer de l'ananas régulièrement n'aurait donc pas d'effet probant sur le poids. En termes d'indice glycémique, l'ananas est loin d'être le meilleur élève, avec un score modéré de 50, contre 25 pour les fraises ou les myrtilles.

Le lait de jument

Vanté pour ses qualités sur la santé, la digestion et la flore intestinale, le lait de jument aurait en réalité peu d'intérêt dans ces domaines. "Onéreux et franchement pas écologique à produire, aucune étude ne prouve scientifiquement ses bienfaits", souligne Raphaël Gruman. Sur le plan nutritionnel, le lait de jument contient beaucoup de lactose, peu de lipides et une bonne quantité de vitamine C. S'il est surtout apprécié pour sa composition assez proche du lait maternel humain, il en existe d'autres bien plus économiques :