Miss Dior

Quand, en 1947, Christian Dior fait défiler ses premières robes, il révolutionne aussi la mode d’après-guerre avec son New Look. Une silhouette en huit : épaules arrondies, taille cintrée et jupe en corolle valsant sous le genou.
Par amandine maziers Photo Dr |

Cette féminité nouvelle génération devient vite fait le symbole même de l’époque et de la maison Dior. Autour de cet univers fort, le couturier imagine un parfum, le premier, pour voir de son flacon surgir toutes mes robes, dit-il. C’est au nez Paul Vacher qu’il passe commande d’un faites-moi un parfum qui sente l’amour. Une signature chypre où le floral vert est relevé par des accords de patchouli. Une avant-garde. Et le couturier de raconter que Miss Dior est née un de ces soirs de Provence traversé de lucioles, inspirée aussi par les roses du jardin de la maison de Granville dans laquelle il a grandi. Cette demeure normande, au-delà de son jardin, marquera d’ailleurs tout le travail de Dior. Ma vie, mon style doivent presque tout à sa situation et à son architecture. […] Crépie d’un rose très doux mélangé avec du gravier gris, ses deux couleurs sont demeurées en couture mes teintes de prédilection, écrit-il plus tard. Sa sœur, Catherine, gardera elle aussi le même amour des fleurs. Commissionnaire en fleurs aux halles de Paris avant de s’installer en Provence au milieu des roses à parfum et des vignes, c’est elle l’inspiration vraie de Miss Dior. Élégante absolue dans le Paris d’après-guerre, Catherine Dior est une figure de la résistance, déportée à Ravensbrück et décorée de la croix de guerre. C’est Mitzah Ricard, muse adorée du couturier – il dira qu’elle est l’une des rares personnes qui ont l’élégance pour seule raison de vivre – qui, voyant arriver un jour Catherine, s’écriera : voilà Miss Dior ! La ritournelle donnera son nom au parfum, et Miss Dior de déployer une certaine légèreté là où la femme a aussi été combattante. La force de vie. Des décennies plus tard, les parfumeurs de la maison, Christine Nagel puis François Demachy, ont tour à tour donné des atours différents à ce parfum mythique autant qu’inspirant. C’est le cas de sa nouvelle version Absolutely Blooming, qui joue la gourmandise fleurie et fruitée. La légèreté heureuse. Encore. Comme les souvenirs d’enfance de Granville. Les roses, les fleurs, et tout le reste.    

Eau de parfum Miss Dior Absolutely Blooming, Dior, à partir de 71,50 € (30 ml).