PARTENAIRE | Mutualité Libérale

5 pièges à éviter pour réussir sa famille recomposée

S’engager dans une nouvelle relation quand il y a des enfants n’est jamais facile. Une famille recomposée sur deux se solderait en effet par un échec. Pour que la vôtre soit une réussite, voici 5 pièges dans lesquels ne pas tomber.

Mutualité Libérale |

Cohabiter trop rapidement

Vous êtes tombés amoureux et vous souhaitez habiter sous le même toit le plus vite possible. C’est tout à fait compréhensible. Mais en tant que parents, vous feriez mieux de ne pas vous précipiter. Donnez d’abord aux enfants l’occasion de s’habituer à leur futur(e) beau-père/belle-mère. Souvent, une relation à distance est un meilleur point de départ pour une famille recomposée : ainsi, les enfants ont encore de temps en temps leur papa ou leur maman pour eux seuls. Vous vous rapprocherez progressivement de la cohabitation en faisant souvent des activités avec vos enfants et votre nouveau partenaire ou en partant tous ensemble en vacances.

Ne pas admettre que les liens sont différents

N’attendez pas de votre nouveau partenaire qu’il ait pour vos enfants l’affection que vous leur portez. Les liens qui vous unissent à vos enfants sont instinctifs et forment la base d’un amour absolu. En revanche, la relation qu’ils entretiennent avec leur beau-père ou leur belle-mère est conditionnelle, à l’image de la relation entre des amis ou des collègues. Cela n’exclut pas que l’amour soit tout aussi fort. Il est toutefois indispensable de bien saisir cette grande différence pour faire réussir la relation.

Oublier d’harmoniser les styles d’éducation

Les enfants qui grandissent dans une famille recomposée sont élevés à deux endroits distincts. Si les deux cadres de vie sont trop différents, les enfants peuvent avoir du mal à s’adapter chaque semaine à un autre style d’éducation. Telle famille attache plus d’importance aux règles et à l’ordre, telle autre accorde plus de libertés. Les anciens partenaires doivent essayer d’harmoniser le plus possible leurs styles d’éducation. Faites bien comprendre à vos enfants que vous défendez les mêmes normes et les mêmes valeurs.

Ne pas tenir compte de la loyauté des enfants

Les enfants veulent être loyaux envers leurs deux parents. Il arrive dès lors qu’ils ne veuillent pas reconnaître votre nouveau partenaire comme un deuxième père ou une deuxième mère. Et si c’est vous le « parent d’appoint », ne leur en tenez pas rigueur. Essayez toutefois de discuter du problème avec eux. Souvent, vous obtiendrez beaucoup plus d’eux de cette façon.

Reproduire la famille nucléaire

De nombreuses familles recomposées se projettent beaucoup trop dans la famille nucléaire classique. Elles considèrent cette famille de base, formée par le père, la mère et les enfants, comme un objectif à atteindre. Dans leur tentative d’imiter la famille nucléaire, les beaux-parents jouent souvent, sans trop réfléchir, un rôle potentiellement conflictuel. Ne couvez pas les enfants de votre partenaire : cela pourrait donner lieu à des frustrations et à des tensions. Et n’attendez pas de votre nouveau partenaire qu’il devienne subitement comme un deuxième père ou une deuxième mère pour vos enfants. Cela aussi n’est pas réaliste. Ne visez pas la perfection et n’attendez pas trop l’un de l’autre.

Des tensions dans votre famille nouvellement recomposée ? Psy-Go ! est le service d’accompagnement psychologique à distance de la Mutualité Libérale, dont nos affiliés peuvent profiter gratuitement. Des psychologues expérimentés se tiennent prêts à vous apporter une aide professionnelle. Vous pouvez joindre Psy-Go ! par téléphone au 0800 32012 ou via l’appli iConnectYou. En savoir plus.

 

La Mutualité Libérale offre un week-end spa et volupté pour 2 personnes.
Pour participer, cliquez ici
Choisissez une région et entrez vos coordonnées pour avoir une chance de remporter ce cadeau. Bonne chance !