Non, vos photos Instagram ne sont pas originales

Vous vous demandez pourquoi vos photos Instagram n’ont pas de succès ? Peut-être parce qu’elles ressemblent à toutes celles déjà présentes sur le réseau social. La preuve en avec cette vidéo.

Par Tiffany Sales. |

Prendre en photo les ailes de l’avion en plein vol, prendre son photographe par la main, jouer avec les perspectives de la Tour de Pise pour que celle-ci soit réduite à votre taille, poser à côté de la Joconde… Nous l’avons quasiment tous fait. Et pourtant, prises sous un même angle, dans un même lieu, avec pratiquement toujours la même pose, ces photos de voyage, toutes accompagnées des mêmes hashtags - #instatravel, #nofliter, #instadaily - manquent cruellement de créativité.

La preuve en est avec cette vidéo réalisée par Oliver KMIA, qui a combiné une centaines de photos Instagram, afin de mettre en lumière les nombreux clichés qui inondent le réseau social.

Oliver explique avoir eu cette idée de vidéo l’année dernière en voyageant à Rome. Ce dernier voulait jeter un coup d’œil à la fontaine de Trevi mais n’y est jamais parvenu tellement l’endroit était assailli par les touristes qui souhaitaient prendre une photo devant. « Certains d'entre eux formaient une ligne énorme pour obtenir une place juste en face de la fontaine », explique Oliver. « Pendant mon voyage, j'ai senti que beaucoup de gens ne profitaient pas réellement du moment tellement ceux-ci étaient accrochés à leurs smartphones. Comme si le but ultime de leur voyage était de était de se vanter en ligne et de courir après les likes et les followers », continue-t-il. 

Dans un article récemment publié par The Guardian, la journaliste Rhiannon Lucy Cosslett se plaignait que « ces instagrammeurs sucent collectivement la joie et la spontanéité de la photographie de voyage, et de ceux qui ont la malchance de les croiser à l'étranger. (...) Les médias sociaux encouragent la "mémeification de l'expérience humaine. Au lieu de la diversité, nous avons de l'homogénéité et c'est extrêmement ennuyeux ».

Alors, on innove ?