Nos bonnes adresses repérées lors de nos 48h à Londres

Le meilleur plan de décembre ? Un week-end dans la capitale anglaise avant Noël : fééries lumineuses, pauses brunch, cadeaux forcément originaux. On vous organise l'affaire, suggestions trendy à la clé.

PAR OLIVIA ROKS. PHOTOS: © ISTOCK, DR. |

7 H 56, SAMEDI. Le premier train Eurostar en partance pour Londres depuis la gare du Midi, à Bruxelles, démarre avant 8 h. Mais attention, même pas le temps de repiquer du nez dans votre So Soir : le voyage ne dure deux petites heures.

9 H. Arrivée dans la somptueuse gare de Saint-Pancras, Welcome in London ! Miracle des fuseaux horaires, vous venez de gagner une heure. Le métro est juste à côté, direction l’hôtel afin de déposer les valises. Ce week-end, nous avons choisi le Nadler Hotel Kensington, dans le quartier du même nom. Les Nadler Hotels sont une petite chaîne de boutiques-hôtels quatre étoiles modernes et élégants mais aux prix d’un trois étoiles, surtout si vous zappez les services tels que restaurant, spa ou salle de gym. Selon vos goûts ou moyens, nous pouvons aussi vous conseiller le tout récent Henrietta Hotel, près de Covent Garden, afin de dormir “avec style”, ou l’auberge-hostel design The Generator, près de la gare de King’s Cross, qui accueille jeunesse et (faux) baroudeurs à prix plus doux. Le plus important, de toute façon, à moins d’emprunter les taxis, est d’être proche d’une bouche de métro desservant le centre-ville.

www.nadlerhotels.com, www.henriettahotel.comwww.generatorhostels.com

10 H. On démarre par le Borough Market, de l’autre côté du London Bridge. Situé sous les arcades du chemin de fer, il s’agit du plus vieux marché de fruits et légumes de la ville. Tragiquement touchées par un attentat en juin dernier, ces halles restent néanmoins un lieu magique, pleines de convivialité, où Londoniens et touristes gastronomes s’entrecroisent. Une centaine de producteurs et marchands indépendants y mettent en avant des produits locaux, bio ou issus du commerce équitable. Noël oblige, des couronnes géantes et de jolis sapins égayent l’ensemble, dans une ambiance chaleureusement british. Idées cadeaux garanties : fudges artisanaux, dernier granola en vogue, cafés d’exception, etc.

© ISTOCK. www.boroughmarket.org.uk

12 H. L’heure du brunch a sonné. Notre table chez Duck& Waffle nous attend. Au 40e étage d’un tour en plein coeur de la City, ce restaurant à la cuisine anglaise plutôt moderne et à la vue exceptionnelle, ouvert 24 heures sur 24, ne désemplit pas, et il faut réserver très tôt. Mais pour tout Londonien, le brunch du week-end est sacré et peut durer des heures. Nous, on se contentera d’une petite pause roborative, puis d’une balade digestive…

© DUCK&WAFFLE. www.duckandwaffle.com

13 H 30. Redescendons vers les rives de la Tamise, où une promenade piétonne nous porte jusqu’au pied du Millenium Bridge puis de la Tate Modern. L’occasion de découvrir les superbes collections permanentes (et gratuites) du musée mais surtout sa nouvelle aile, la très futuriste Switch House. À son troisième étage, le panorama sur Londres à 360° est exceptionnel ! Mais interdiction de quitter les lieux sans passer par la boutique du musée, véritable mine d’idées cadeaux : livres d’art, de mode ou de photographie ultrapointus, objets rigolos ou de déco, vêtements, jeux ou livres pour enfants… Ou comment satisfaire toute la famille en un seul spot.

www.tate.org.uk, www.shop.tate.org.uk

15 H 30. Reprenons la promenade piétonne en remontant le fleuve. Au pied du Waterloo bridge, on en profite pour sillonner le marché de Noël The Southbank Winter Festival Christmas, un verre de vin chaud à la main. Le soleil se couche peu à peu derrière Big Ben, c’est le moment de brandir l’appareil photo !

© OLIVIA ROCKS.

17 H. Après un petit repos (ou pas) à l’hôtel, direction Covent Garden. En période de Noël, ce marché est encore plus féérique qu’à l’accoutumée : des chandeliers de gui, un renne géant, une étonnante construction Lego… L’ensemble des boutiques est ouvert jusque 20 h, profitez-en. Il y a du Paul Smith et du Fred Perry a des prix un peu moins élevés que chez nous, mais aussi Aspinal of London pour du beau cuir made in England, Kurt Geiger et ses belles chaussures, All Saints et ses vêtements décalés et trendy, Kikki.K et sa ravissante papeterie.

À ne pas rater : Petersham Nurseries, une magnifique boutique/épicerie/salon de thé qui réunit nature et design en un même espace. Les beauty addict seront aussi comblées, parce qu’à Covent Garden, chaque belle marque possède sa boutique, vitrine de son univers : Clinique, Bobbi Brown, Aesop, Charlotte Tilbury, Penhaligon’s, Jo Malone London, Nars, Urban Decay et on en passe.

© VISIT BRITAIN. www.coventgarden.london

20 H. Parce que shopper, ça creuse, on choisit de dîner au Ivy, à un pas de là, ou au Ivy Market Grill, situé dans le marché lui-même. Ambiance à l’anglaise assurée, glamour et chaleureuse. Si la fatigue ne vous a pas encore envahi, rendez-vous à la Somerset House, également à quelques rues. Dans le jardin de cet imposant bâtiment néoclassique à l’architecture grandiose, une patinoire au cadre enchanteur remplace les fontaines durant quelques semaines. On y glisse jusque tard le soir sur le son entrainant d’un DJ.

www.the-ivy.co.uk, www.somersethouse.org.uk

Thank's god, it's sunday !

10 H. On part à la conquête de Marylebone, quartier à la fois snob et électrique au sud de Regent’s park. Mais avant, brunch chez Jikoni, l’adresse trendy des environs. D’origine indienne, née au Kenya, la chef Ravinder Bhogal, également journaliste culinaire, y concocte des repas étonnants, fruit de ses différentes métissages.

© ISTOCK. www.jikonilondon.com

12 H. Miracle de Noël : les boutiques sont ouvertes même le dimanche. On reste dans les parages pour découvrir Trunk, l’adresse dandy par excellence. Une panoplie d’idées cadeaux pour monsieur s’offre à nous face à vestiaire luxueusement basique. Un peu plus loin, l’enseigne propose d’accessoiriser les tenues avec noeuds papillons et superbes mallettes. Vous recherchez des pièces masculines plus décontractées ? Rendez-vous chez Margaret Howell. Paul Smith et Ralph Lauren étaient les premiers à référencer ses chemises ! Un dressing composé d’essentiels aux coupes parfaites.

www.trunkclothiers.com, www.margarethowell.fr

13 H 30. Retour aux grandes artères. On descend Regent Street vers Piccadilly avec arrêt obligé chez Hamleys, un des plus grands magasins de jouets au monde. Fondé en 1760 et fournisseur de la famille royale depuis des générations, c’est une véritable institution, bâtie sur sept étages. On y trouve absolument tout, de la dernière console de jeux aux poupées victoriennes, sans oublier les déguisements et les trains électriques… Impossible non plus de sortir les mains vides de chez Anthropologie. Cette boutique regorge de merveilles, de la vaisselle au prêt-à-porter, en passant par bijoux et accessoires. Une sélection particulièrement raffinée ! Enfin, Fortnum & Mason comblera les amateurs de thés d’exception et de produits de fine bouche. À l’occasion des fêtes, ne manquez pas leur traditionnelle confiture pailletée… Enfin, arrivés à Piccadilly, on pousse jusqu’au Dover Street market, un concept-store idéal pour trouver la pièce qui ravira toute fashion addict qui se respecte.

www.hamleys.comwww.anthropologie.comwww.fortnumandmason.comwww.doverstreetmarket.com

17 H 55. On n’a pas vu l’heure avancer. Pas de chance, l’Eurostar nous attend déjà ! La valise chargée, on quitte Londres dépaysé, avec ce sentiment merveilleux qu’il y a beaucoup trop de choses à faire, à voir et à découvrir pour ne pas y revenir, qu’importe la saison.

Pratique

S’informer : www.visitbritain.comwww.visitlondon.com
Y loger : www.nadlerhotels.com
Y aller : www.eurostar.com