Notre top cinq des hôtels alpins

Insolites, luxueux, charmants... On a sillonné les Alpes et grimpé aux cimes, à la recherche d’hôtels qui donnent envie de voyager. Décor, ambiance, service: voici nos coups de cœur, à tester hiver comme été.

PAR CÉCILE BOUCHAT. PHOTOS D.R. SAUF MENTION CONTRAIRE. |

L'expérience insolite à Cerniers

Dormir à flanc de montagne dans une chambre façon igloo, mais avec tout le confort moderne, c’est ce que propose le Whitepod sur le domaine qu’il occupe dans le Valais suisse. Arrivé dans le village de Cerniers, on se gare et on part pour une grimpette pédestre d’une vingtaine de minutes. Là, c’est la magie : quinze “pods” (comprenez des tentes géodésiques) sont plantés dans la neige, face à un panorama à couper le souffle. Issus d’un projet écoresponsable, les pods ont leur propre salle de bains et possèdent chacun différents décors et configurations (familiale, cosy ou suite Deluxe). Sur le site, on trouve aussi un pod sauna, un autre dédié à l’espace petit-déjeuner et, en contrebas, un chalet restaurant.

Hôtel Whitepod, àpd de 390 € la nuit, petit-déjeuner, teatime et accès aux pistes inclus. www.whitepod.com 

Le chic et le charme à Megève

Perché sur les hauteurs de Megève, l’Alpaga incarne la quintessence du luxe moderne et chaleureux : constitué d’une dizaine de chalets à l’esprit traditionnel, il forme une sorte de charmant petit hameau dont le cœur vibre dans l’espace bar/lounge et dans les deux excellents restaurants emmenés par le chef Anthony Bisquerra. Outre les chambres, il est possible de louer des studios équipés ou des chalets entiers (jusqu’à six chambres), profitant tous d’un accès au spa avec piscine intérieure, bain suédois et sauna extérieurs.

Hôtel Alpaga, àpd 345 € la nuit. www.alpaga.com 

Elegance et sobriété à Saalbach-Hinterglemm

À deux heures à peine de Salzbourg, dans la vallée d’Hinterglemm, Josef Sepp et Martina Kroll ont transformé une propriété familiale du XIIIe siècle en une retraite montagnarde contemporaine de 24 suites avec spa et piscine. Idéalement situé au pied des pistes, l’hôtel Wiesergut offre aujourd’hui un décor qui conjugue avec brio une sobriété très juste et un sens particulier de l’authenticité, pile comme on aime. Dans l’assiette (l’établissement possède aussi un restaurant d’altitude), c’est l’esprit slow food qui règne, la majeure partie des ingrédients provient en effet de la ferme des propriétaires.

Hôtel Wiesergut, àpd 386 € la nuit, petit déjeuner compris. www.wiesergut.com 

La tradition réinventée à Leolang

Murs blancs, boiseries anciennes et meubles rustiques décapés sont les principaux éléments du décor du Der Kirchenwirt Seit 1326, bâtisse historique tyrolienne du XIVe siècle. Très joliment réhabilité, cet hôtel de village propose 17 chambres et suites mais aussi cinq appartements dans une villa voisine. Le plus, c’est son restaurant gastronomique doté d’un impressionnant cellier, récompensé à plusieurs reprises. Côté sport, si le domaine skiable de Leogang-Saalbach-Hinterglemm se trouve à deux kilomètres, il y a une petite remontée mécanique et des pistes de ski de fond accessibles juste en face de l’établissement. 

Hôtel Der Kirchenwirt Seit 1326, àpd 180 € la nuit petit-déjeuner compris. www.hotelkirchenwirt.at 

L'esprit brutaliste à Flaine

À Flaine, on ne trouve aucune allusion à l’architecture traditionnelle montagnarde : le béton et l’art moderne y règnent en maître. Entièrement conçue à la fin des années ‘60 par Marcel Breuer, célèbre architecte qui fut professeur au Bauhaus, la station est le fruit de l’initiative un peu folle d’une famille de visionnaires. Classée monument historique de France, elle abrite dans l’un de ses géants brutalistes, l’hôtel Totem, récemment racheté et rénové. Aujourd’hui, l’établissement, qui joue la carte urbaine et vintage, compte un peu moins de 100 chambres, de spacieux espaces communs, un spa, une salle de fitness et un jacuzzi extérieur. 

Hôtel Totem, àpd 154 € la nuit. www.terminal-neige.com