Où shopper le dimanche ?

Longtemps confidentiel ou réservé aux quartiers touristiques, le shopping du dimanche prend de l’ampleur. Surtout depuis qu’au terme de longues batailles juridiques, les autorités ont fini par assouplir les lois sur l’ouverture dominicale.
par Marie Honnay. Photos DR. |

Bruxelles

Dans le centre de la capitale, le shopping dominical se vit surtout le premier dimanche du mois. Le site www.ishoponsundays.be 
permet d’ailleurs de glaner quelques infos sur les initiatives prévues autour des enseignes du quartier Anspach. D’autres coins de la ville (le Sablon, les Marolles et quelques boutiques du quartier Brugmann, comme celles de Lucia Estevez, Claude Hontoir et Bellerose) surfent également sur la tendance.

Dans le centre-ville, on épinglera surtout la très jolie boutique Sessun ouverte tous les dimanches après-midi (59 rue Marché au Charbon), avant de remonter à deux pas du quartier des antiquaires et des brocanteurs de la rue Haute et de la Rue Blaes, sur la place du Grand Sablon, beaucoup plus chic et conviviale, qui fait la part belle aux flâneries toutes les semaines de l’année. Au numéro 14, au milieu des galeries d’art et des nombreuses enseignes gourmandes – la boutique Dinh Van est accessible tous les dimanches. Jetez aussi un œil chez Collector’s Gallery, la boutique d’accessoires de créateurs de Betty De Stefano 
(17 rue Lebeau). Dans la même rue – et dans un même esprit pointu et racé –, Jean-Paul Knott ouvre également les portes de son Knott Shop (57 rue Lebeau).

Continuez votre balade jusqu’aux Marolles, le quartier des antiquaires et des fripes vintage. Là, la boutique du label à l’esprit ultra-décalé Belge Une Fois (89 rue Haute) est également accessible le dimanche. Plus éloigné du centre, les adeptes de bonnes affaires iront se balader dans les allées du comptoir privé Caméleon de Woluwe-Saint-Lambert (15 avenue Ariane), qui propose de vastes espaces dédiés aux hommes, femmes, enfants et à la déco.

Petit détour conseillé ensuite chez Cook & Book (1 place du Temps Libre), point de chute rêvé des amoureux des beaux livres qui aiment flâner, bruncher, bouquiner… L’espace dédié aux ouvrages d’art (dont une belle sélection de livres sur la mode) est un bon point de départ si vous voulez allier achats coups de cœur et détente gourmande dans un lieu coloré et inspirant.

Anvers

Au bord de l’Escaut, la plupart des boutiques du centre-ville sont ouvertes le premier dimanche du mois. L’avantage, c’est que les musées le sont aussi. C’est le cas du MOMU (le musée de la mode) qui s’est récemment associé à l’enseigne japonaise Uniqlo.

Le nouveau pass UNIQLO MoMu Sundays offre ainsi un accès gratuit à tous les visiteurs des expositions temporaires du musée. Impossible de parler de mode anversoise sans épingler la boutique du Belge Dries Van Noten (16 Nationalstraat) qui rassemble l’univers de la femme Dries au rez-de-chaussée et les collections masculines au premier étage. Le cadre enchanteur vaut à lui seul le détour. En décembre dernier, la créatrice d’accessoires Clio Goldbrenner a choisi Anvers pour y ouvrir son premier flagship store (63 Steenhouwersvest). Décoré par le designer bruxellois Lionel Jadot, cet écrin en phase avec les codes du label propose, en marge des éditions limitées vendues ici en exclusivité, un atelier de personnalisation au fil d’or.

Enseigne fétiche des Anversoises, Enes vient d’investir un nouveau lieu (38 Volkstraat) à l’ambiance inspirante. Plus qu’un concept-store, ce nouvel Enes est agencé comme une maison agrémentée d’un jardin, où l’on peut boire un verre en feuilletant ’un des magazines vendus à la boutique. Et si l’on veut grignoter, direction Mirlo’s (1 Verbondstraat), un incontournable, qui allie le charme d’une cantine trendy et une approche durable propose aussi de petits objets de déco à shopper entre deux bouchées.

Knokke

Les stations balnéaires ont fait du shopping dominical l’un de leurs atouts majeurs. Entre adresses cultes, pop-up stores estivaux et nouvelles enseignes, l’offre ne lasse jamais. D’autant qu’en marge des boutiques de mode, Le Zoute compte plus de 70 galeries d’art forcément accessibles le dimanche. Notre coup de cœur : l’espace ouvert l’été dernier par la jeune galeriste liégeoise Yoko Uhoda (723 Zeedijk).

Parmi les boutiques récemment implantées, on ne peut qu’épingler le joli écrin imaginé par Katrin et Karen, les deux designers à l’origine de la marque belge Wouters & Hendrix (325 Kustlaan). Ce qui, à l’origine, ne devait être qu’un store estival éphémère s’est transformé en un flagship à l’ambiance chic et raffinée, qui accueille les collections classiques et saisonnières du label, dont des pièces en or qui viennent compléter les bijoux argent au parfum surréaliste. Success story à la belge, l’enseigne multimarques à Suivre a choisi Knokke pour ouvrir son septième point de vente du royaume (7 Standstraat). On y trouve des vêtements, chaussures, sacs et bijoux, dont pas mal de marques belges (March 23, Clio Goldbrenner, Anne Zellien, Morobe, Kate & Jule…).

Autre incontournable, La Vie en Rose (13 Golvenstraat), bien plus qu’un condensé de labels hautement désirables (Marni, Dries van Noten, Rochas, Chloé). C’est aussi un écrin chic et intime tenu par une passionnée, incarnation parfaite du style qu’elle propose. Figure incontournable de la scène knokkoise, Edouard Vermeulen, créateur de la griffe Natan, a quitté son ancienne boutique de la Kustlaan pour investir un espace plus vaste (toujours sur la Kustlaan, au 252) situé dans un cottage dans l’esprit de la station.

À noter que si vous poussez la porte du Coup Vert Bij Souvereyns (62 Sparrendreef), il se peut que vous y croisiez le créateur, c’est son adresse préférée à Knokke ! Ce lieu intime et chaleureux (bien qu’un peu cher) est tenu par le fils du chef étoilé Roger Souvereyns. On y dîne au milieu des livres et des œuvres d’art en profitant d’une vue imprenable sur l’église des Dominicains blanchie à la chaux.

Autour de Liège

Spa 
et Maastricht Il y a toujours une bonne raison de se balader à Spa le dimanche. Même en dehors des incontournables rendez-vous culturels spadois (les Francofolies et le festival du théâtre en été), la jolie place Verte constitue une chouette mini-escale shopping. On aime évidemment Au Fuseau, une boutique chic hommes et dames et sa brochette de labels hautement désirables : Filles à Papa, Hotel Particulier, Zadig & Voltaire, Isabel Marant…

À découvrir aussi : la boutique Décision pour les fans de marques belges (Terre Bleue, Scapa, Hampton Bays) et Icone, la référence jolis souliers de la ville d’eau (Vic Matié, Ras, Mexicana, Ash…). Sans oublier le shopping de bijoux chic et pas chers et petits objets de déco Chez Fée Clochette. Direction Maastricht ensuite, située à 20 minutes de Liège en voiture, la ville est la destination shopping idéale pour un dimanche très cool. Si, le samedi, les magasins ferment plus tôt qu’ailleurs (17 h 30), ils sont accessibles le dimanche dès midi.

Largement piétonnier, le centre-ville se parcourt agréablement à pied. Vous passerez d’ailleurs sans transition des centres commerciaux – plutôt plus jolis et mieux intégrés qu’ailleurs – aux petites boutiques, dont certaines pointues et centrées sur la mode griffée. Traders Pop (16 Heggenstraat), une enseigne rétro, mais ultra-branchée, donne le ton en matière de tendances. On y trouve une sélection de magazines de niche, des vêtements vintage à prix accessibles, des accessoires et quelques pièces actuelles, dont les fameux imperméables Stutterheim. À deux pas, PL-Line (7a Bredestraat) propose une sélection hommes et dames pointue, mais portable (Saint Laurent, Tom Ford, Isabel Marant, Raf Simons…).

Beaucoup plus surprenante, Shoebaloo (25 Stokstraat), est une boutique de chaussures au look futuriste dont les choix audacieux sont à la hauteur des labels distribués (Jimmy Choo, Marni, Lanvin, Valentino). Autres coups de cœur : Kiki Niesten (28-32 Stokstraat), une enseigne qui va à l’encontre d’une approche digitale et aseptisée du vêtement griffé. Les pièces des saisons précédentes signées Dries Van Noten, Marni, Prada, Lanvin, Céline…) sont vendues dans un espace indépendant situé juste en face au numéro 33.

À deux pas de là, Kymyka (7 Minckelersstraat) est un concentré de beaux souliers et de it-bags présentés dans un bel écrin en bois, acier et miroir. Sur l’autre rive de la Meuse, dans un quartier en plein boom, Stylesuite (63a Rechtsraat), une enseigne précédemment installée dans le cœur historique, offre une sélection de vêtements et d’accessoires pour hommes et dames. Avant de repartir, testez le Café Sjiek (13 Sint Pieterstraat), le tout premier café à manger de Maastricht.

Depuis le début des années 80, ce lieu vivant et un peu roots est le point de chute idéal des pour une pause agréable dans la ville hollandaise. Cadre sans chichis, l’ambiance bar à vin et les plats qui jouent la carte du “comme à la maison”.

Le dimanche version outlet

Si vous n’en avez jamais assez de faire du shopping, un détour par Maasmechelen Village s’impose !

Le dimanche, ce luxury outlet shopping à ciel ouvert, installé au coeur du Limbourg, est accessible dès 10 h. L’ensemble des services (connexion Wi-Fi gratuite dans tout le village, différents packages, dont une formule comprenant une navette gratuite depuis Bruxelles) est en phase avec les ambitions du lieu : faire du shopping une activité de détente à part entière.

A noter aussi : les possibilités de séjourner à proximité du village dans l’un des hôtels ou B&B des environs. www.maasmechelenvillage.com