Pour perdre du poids : soyez la tortue, pas le lièvre

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Le lièvre et la tortue de La Fontaine, en sont le témoignage. Mais cette morale s’applique également à tous ceux qui désirent perdre du poids. Explications.

Par Tiffany Sales. Photo : Pixabay. |

Lorsqu’on veut perdre du poids rapidement, il est difficile de résister à la tentation des régimes drastiques ou « miracles » qui promettent d’éliminer les kilos superflus en seulement quelques jours.

Pourtant, ces régimes draconiens se soldent souvent par un… bide. Bien sûr, la perte de poids spectaculaire qu’entraînent de tels régimes à court terme pourrait laisser croire qu’ils sont efficaces, voire spectaculaires. Mais la majeure partie du poids perdu s’explique par la déshydratation et la perte de muscles. Autrement dit, non seulement les régimes drastiques vous font perdre de la masse musculaire (jusqu’à 20% selon les diètes) mais ils ne puisent pas dans vos graisses. Bien au contraire, en changeant brusquement vos apports alimentaires et en privant votre organisme des nutriments essentiels, ce dernier va stocker sous forme de graisse toutes les calories ingérées en prévision d’une possible famine. Et là, bonjour l’effet yoyo !

Dans une récente étude, des chercheurs de l’université Drexel aux Etats-Unis ont d’ailleurs confirmé ce que l’on soupçonnait depuis longtemps : la meilleure façon de perdre du poids est de réduire de manière constante son apport calorique. Exit donc les régimes drastiques.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié 183 personnes obèses et en surpoids âgées de 18 à 65 ans (80% d’entre elles étaient des femmes) qui ont suivi un programme de perte de poids sur un an. Ces dernières ont eu recours à des substituts de repas, ont réduit leur apport calorique et augmenté leur activité physique.

Ils ont constaté que les participants qui ont perdu une quantité de poids constante et raisonnable, semaine après semaine, les 6 premières semaines, avaient perdu plus de poids en un an que celles qui avaient eu des résultats spectaculaires les premières semaines suite à un régime drastique. « Le développement de comportements alimentaires stables et répétitifs au début d’un programme de perte de poids permet de maintenir le changement de poids sur le long terme », explique Dr Emily Feige, chercheur principal de l’étude.

Un conseil donc : « Privilégiez un programme de perte de poids que vous pourrez tenir sur le long terme, semaine après semaine, même si cela signifie que vous ne perdrez que 200 à 300 grammes par semaine », conclut le professeur Michael Lowe, co-auteur de cette étude.