Pourquoi les cinéphiles craquent aussi pour Tom Ford

Styliste, designer et photographe, il s’impose désormais aussi comme scénariste et réalisateur. Après Single Man, son second film, Nocturnal Animals, confirme son art de magnifier chacune de ses créations, avec un subtil mélange d’élégance et de provocation.
Par Gilda Benjamin. Photos DR. |

Le Texan de 55 ans, qui a grandi au Nouveau-Mexique, se destinait d’abord à devenir… acteur ! Pour finir par rejoindre la Parsoons School of Design de New York, puis de Paris. Il révolutionne le style Gucci dans les années 90 puis imprime sa patte chez Yves Saint Laurent dans les années 2000. En 2005, il crée avec son compagnon de route Domenico De Sole la marque Tom Ford et s’associe à Marcolin et Estée Lauder pour créer lunettes et produits de beauté. Oublié le “porno chic” ultra sexy des années Gucci ? Pas tant que ça dans l’esprit, mais le glamour et la sophistication dominent. Les parfums évoquent musc, santal, patchouli, tabac, vanille… Des fragrances fortes pour des personnalités qui s’affirment. Plus que les personnages fragiles et empreints de doute de ses films. 

En 2007, Tom Ford inaugure sa première ligne de vêtements hommes et sa boutique sur Madison Avenue à New York. En 2009, il shoote lui-même sa campagne promo. La caméra l’attire de plus en plus. Tout s’enchaîne : ses collections d’accessoires, son premier film, sa ligne pour femmes, ses boutiques dans le monde… Le temps est venu de rendre sa place au glamour et à la rareté. Je veux revenir au vrai luxe, à une qualité extrême des produits. J’ai envie de créer un style plus intemporel

Un questionnement intense

Tom Ford s’est toujours montré attentif au langage du corps. Les parfums, les accessoires ou les vêtements qu’il crée offrent un univers aux hommes et aux femmes qu’il imagine libres de leurs choix et sûrs d’eux. Les gens peuvent prendre des risques avec une simple paire de lunettes. Imaginez-vous porter une tenue très classique et opter pour des lunettes très cool et tendance. Là ça devient puissant. Lui qui rêve de devenir rien moins que la première marque de luxe du 21e siècle, s’interroge continuellement, cinématographiquement, sur les bouleversements psychologiques que chacun d’entre nous peut vivre. 

Pour Nocturnal Animals, adaptant le roman Tony and Susan d’Austin Wright, il signe un thriller envoûtant et implacable. L’histoire d’une galeriste réputée à Los Angeles (Amy Adams), délaissée par son mari, qui reçoit de son ex, écrivain (Jake Gyllenhall), un roman dont l’intrigue effroyable va la perturber en la renvoyant à ses frustrations mais aussi à ses remords. Avec ce deuxième film, Tom Ford, également scénariste, renoue avec les thèmes de l’amour, l’image de soi et la solitude déjà présents dans A Single Man, tout en secouant à nouveau son public. Ses films vous collent à la peau et vous enveloppent… Comme le plus beau des costumes ou la fragrance la plus délicatement entêtante.

Des images et des sons patiemment intégrés

Côté couture, le style Tom Ford, c’est une touche de destroy pour les bijoux qui contraste avec l’élégance chic des sacs et chaussures pour femmes. Des robes aux lignes près du corps qui n’hésitent pas à intégrer paillettes et strass, l’orange et le mauve qui habillent des pantalons sans oublier les sacrosaints noir et blanc. La couleur s’invite aussi chez les hommes, chez qui on retrouve néanmoins des blousons et des manteaux d’une classe folle. Entre bousculade et retenue, le style Tom Ford se retrouve également dans ses films. Pour Nocturnal Animals, Amy Adams s’exclame Je peux dire, sans hésiter, que je n’ai jamais eu une telle garde-robe dans aucun film auparavant ! Des vêtements et un maquillage qui démontrent les tourments d’un personnage coincé entre son image de façade et la jeune femme déboussolée, évoluant dans un monde du paraître qu’elle ne supporte plus. 

En cela, le regard de Tom Ford sur l’esthétique contemporaine de notre société s’avère passionnante. Le créateur dénonce la vulgarité et la provoc facile, les faux semblants et l’hypocrisie, en jouant sur les atmosphères, les endroits et les couleurs. Une vraie leçon de cinéma. Je commence par rassembler des images en rapport avec l’histoire et les personnages. Je rassemble des photos des intérieurs, des lieux et des personnes qui habitent dans les différents environnements où évoluent mes personnages. Et là, je peux débuter mon scénario dans lequel j’introduis le plus souvent nombre de détails présents dans mes photos… J’imagine chaque son, chaque image et avance presque scène par scène. Entouré des meilleurs techniciens, il a rappelé à ses côtés Ariane Phillips, la costumière si inspirée de A Single Man : Tom a l’intelligence de comprendre qu’il y a un véritable lien entre ce que nous portons et ce que nous sommes. Le choix de travailler sur la couleur en ce qui concerne le rôle de Susan a été discuté bien en amont. Par exemple, pour les scènes empreintes de sévérité se déroulant dans sa vaste maison, nous avons beaucoup travaillé sur les silhouettes. Entre une Amy Adams perdue et sophistiquée, un Jake Gyllenhall entre trouble et humilité, un Michael Shannon aux allures de cowboy et une faune de galeristes en représentation, Tom Ford s’en est donné à cœur joie.

Une volonté d’apporter sens et luxe à la vie

Si l’homme apprécie les plages de silence dans ses films — Un film devrait pouvoir être muet, les mots et le langage n’étant nécessaires que s’ils servent véritablement la narration —, il avoue être un grand bavard, affectionnant les discussions animées et les rencontres. Normal, Tom Ford est un roi de la communication. Son talent lié à une aisance charmeuse et une intelligence des relations humaines l’ont porté professionnellement, encensé par les plus grandes stars. Ses muses fashion se nomment Julianne Moore (excentrique et désespérée dans A single Man), Madonna, Natalia Vodianova, Beyoncé, Lauren Hutton… Pour Nocturnal Animals, il s’entoure également d’un casting trois étoiles, des comédiens qui font confiance autant au cinéaste qu’au créateur au regard aiguisé. Déjà récompensé au Festival de Venise, nommé plusieurs fois pour les récompenses les plus prestigieuses cette année, le film confirme le talent d’un homme qui a juste envie d’apporter sens et luxe à la vie. Rien que ça ! 

Nocturnal Animals, dans les salles.