Pourquoi les tatouages pourraient être dangereux pour les sportifs ?

Selon une nouvelle étude américaine, les tatouages perturberaient le système de sudation de la peau, ce qui serait problématique pour les sportifs fortement tatoués.

Par Tiffany Sales. Photo : Pinterest. |

Les tatouages sont omniprésents dans le monde sportif et plus particulièrement dans le football. Antoine Griezmann, Neymar, Sergio Ramos, David Beckham, Zlatan Ibrahimovic ou encore Manuel Neue… nombreux sont ceux qui ont cédé à la tentation. Et pourtant, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Alma College, une université du Michigan aux Etats-Unis, les tatouages et le sport ne feraient pas bon ménage.

En effet, selon ces derniers, la peau encrée excrète environ 50% moins de sueur qu’une peau non tatouée. L’encre, appliquée sous la peau – d’une profondeur entre 3 et 5 millimètres – au niveau des glandes sudoripares, bloquerait le processus de sudation à l’endroit où elle est appliquée. Or, lors d’un effort physique, il est indispensable pour l’organisme de transpirer pour expulser les toxines, réguler sa température et ainsi, éviter la surchauffe.

Des carences énergétiques

Mais les résultats de l’étude ne s’arrêtent pas là, les tatouages pourraient également causer des carences énergétiques. En effet, les chercheurs se sont intéressés à la composition de la transpiration des peaux tatouées et auraient trouvé un niveau important de sodium dans cette dernière. Le sodium est normalement réabsorbé lorsque le corps transpire, mais l'encre des tatouages viendrait bloquer ce fonctionnement, provoquant ainsi des carences.

Bien sûr, les tatouages isolés n’exposent pas à des risques importants. Ce sont plutôt les tatouages recouvrant une large partie du corps « densément peuplée de glandes sudoripares » comme les bras, le torse ou encore le dos, qui sont concernés par les résultats de cette étude.