Pourquoi vos essuies de cuisine peuvent être mauvais pour votre santé ?

Sans danger le morceau de tissu que l'on utilise quotidiennement ? Pas vraiment. Selon une étude menée par des scientifiques de l’université de l’Île Maurice, ces derniers sont de véritables nids à bactérie qui peuvent engendrer des intoxications alimentaires.

Par Tiffany Sales. Photo : Pinterest. |

Dans nos cuisines, les essuies sèchent les mains, les assiettes, plats et couverts. Mais ces derniers constitueraient de véritables nids à bactéries, selon une étude menée par des scientifiques de l’université de l’Île Maurice et présentée au congrès annuel de l’American Society of Microbiology.

Sur 100 torchons analysés par les chercheurs après un mois d’utilisation, 49 étaient porteurs de bactéries, indique la BBC. Les scientifiques se sont rendu compte que sur 36,7% des tissus contaminés, se trouvaient des traces de bactéries coliformes, dont fait partie Escherichia Coli. Bien que la majorité des souches de E. Coli sont inoffensives, certaines sont pathogènes et à l’origine d’intoxications alimentaires, de diarrhées, d’infections urinaires, de gastro-entérites et même de méningites.

Mais l’E.Coli n’est pas la seule bactérie retrouvée sur les 49 essuies de cuisine contaminés. 36,7% d’entre eux abritaient également des coliformes (qu’on trouve habituellement dans les matières fécales, 36,7% des entérocoques (connues pour être les bactéries plus résistantes aux antibiotiques) et 14,3% un staphylocoque doré (en tête des bactéries responsables d’intoxications alimentaires).

Quand faut-il les changer ?

Plus la famille est nombreuse, plus il y a d’enfants, et plus la quantité de bactéries est élevée, remarquent les chercheurs. Ces derniers ont également constaté que les foyers qui consomment de la viande ont davantage de chance de développer des entérocoques et des coliformes. Les staphylocoques dorés, résultent eux, de mauvaises pratiques en matière d’hygiène.

« Il faut bannir les lavettes humides et les torchons à utilisation multiples surtout pour les familles nombreuses non-végétariennes avec des enfants en bas âge et des personnes âgées. Il faut se montrer vigilant en ce qui concerne l’hygiène dans la cuisine », explique l’auteure principale de l’étude, Susheela Biranjia-Hurdoyal. Idéalement, il faudrait donc changer d’essuie tous les jours. Sinon, il faut privilégier de les changer au maximum tous les deux ou trois jours en veillant à bien les sécher après chaque utilisation. Pour éradiquer ensuite toutes les bactéries, lavez-les à 60°.

Enfin, pour limiter la propagation des microbes, il est également recommandé d'avoir plusieurs essuies : un pour la vaisselle, un pour les mains, et un pour les surfaces, par exemple. Pour essuyer certaines tâches, préférez les serviettes en papier à usage unique ou l'essuie-tout.

Lire aussi : Les sèche-mains seraient de véritables nids à microbes