Quatre raisons validées par la science pour croquer du chocolat

Vous culpabilisez de manger du chocolat alors que vous partez dans quelques semaines en vacances ? Vous ne devriez pas ! Car en plus d'être bon en goût, il est bon pour la santé (à condition bien sûr de ne pas en abuser...).

Par AFP. Photo : Pinterest. |

Un boosteur de moral

Gorgé de nutriments et de minéraux, le chocolat noir est idéal pour booster nos niveaux de magnésium. Vertueux pour lutter contre le stress, la fatigue musculaire et le risque de fractures, les plus gourmets pourront le consommer sous forme de cacao cru pour titiller les papilles. Si l'amertume des fèves pures vous rebute, les produits qui intègrent du sucre de coco, des tablettes de cacao cru ou encore des carrés qui contiennent plus de 70% de cacao seront plus doux en bouche.

Un protecteur du coeur

Reconnu pour abaisser le risque cardiovasculaire, le chocolat serait excellent pour réduire le risque de trouble du rythme cardiaque, notamment une anomalie répandue appelée fibrillation auriculaire, selon une étude publiée en 2017 dans la revue Heart. Dès 30 grammes par semaine (tout type de chocolat confondu), le risque observé est diminué de 21 % chez les femmes et de 23% chez les hommes. Le chocolat noir serait quant à lui bénéfique pour nos artères. Il favoriserait l'élasticité des vaisseaux sanguins, contribuant ainsi à une meilleure circulation sanguine selon une étude publiée dans The FASEB Journal.

Un allié pour le cerveau

Le chocolat contient du resvératrol, un polyphénol aussi présent dans le vin rouge, le raisin et les noix. Cet anti-oxydant luttant contre les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire pourrait aider à prévenir les pertes de mémoire en lien avec l'âge et améliorer les capacités cognitives d'après des travaux publiés en 2016.

Une arme anti diabète 

Le chocolat en quantité modérée pourrait même prévenir le diabète, selon une étude  publiée en 2016 dans la revue Appetite. En consommer au moins une fois par semaine à raison de 25 grammes diminuerait le risque.  Comparativement, les personnes qui ne croquaient jamais de chocolat avaient deux fois plus de risque de développer un diabète, selon l'étude. 

Enfin, de nombreuses études ont montré que les personnes qui consommaient régulièrement du chocolat avec parcimonie étaient plus minces, avaient un mode de vie plus sain, un meilleur niveau d'éducation et étaient plus actifs physiquement.

A noter toutefois : pour profiter le plus possible de ses bienfaits, il est préférable de choisir un chocolat noir composé d'au moins 60 % de cacao. Plus le chocolat contient une forte proportion de cacao, plus il est intéressant nutritionnellement car c’est le cacao qui apporte les nombreux minéraux et oligo-éléments.