Que faites-vous ce week-end Beverly Jo Scott ?

La chanteuse et coach choc de The Voice nous livre son programme très "bonne chair" du week-end !
par Sigrid descamps. photos DR sauf mention contraire. |

Samedi matin

Si c’est possible, je dors un peu plus tard que durant la semaine. Tout dépendra de l’heure à laquelle je rentrerai vendredi soir. Je joue au Luxembourg. Après quoi, mes petites-filles débarquent pour la journée. Elles ont 5 et 6 ans, elles adorent dessiner, jouer et cuisiner. La cuisine, c’est un de mes dadas. J’invente pas mal de recettes, mais je puise aussi dans les livres. Je crois que c’est ce que je lis le plus : des livres de cuisine. Une de mes références en la matière, c’est Tessa Kiros, j’aime sa façon de mêler sa propre histoire à l’univers culinaire. L’un de ses ouvrages que je préfère est Falling Cloudberries (Mon carnet gourmand en version française, NDLR).

Samedi après-midi

S’il fait beau, on ira se balader. Mais même si je ne joue pas samedi soir, je dois aussi bosser : chaque samedi, je compose la playlist de mon émission radio du dimanche, BJ’s Sunday Brunch, sur Classic 21.

Samedi soir

Si nos petites-filles restent, ce sera calme ; nous recevrons peut-être des amis à souper. Sinon, on regardera la télé. Personnellement, je ne suis pas très intéressée par la télé – Non, je ne regarde pas The Voice sur TF1 (rires) – mais là encore, j’adore tout ce qui touche à la cuisine. Et les biographies. J’aime beaucoup la série documentaire Chef's Table sur Netflix.

Si on n’a pas les filles, on sortira. Je vais de temps en temps au Petit Tonneau à Acosse pas très loin de Namur. Un café-concert, où je peux aller faire la fête tranquillement et découvrir des petits groupes en live.

www.le-petit-tonneau.eu

Dimanche

Je me lève tôt et je peaufine la playlist de l’émission. J’arrive en général vers 11 h à la radio. L’émission, c’est mon moment d’évasion, j’adore. C’est presque thérapeutique. Après quoi, j’irai manger avec mon mari à La Table du Boucher à Mons ou au club de golf, The National à Sterrebeek. Le bar est agréable si on veut y rester un peu après le repas. J’aime bien prendre un verre là-bas, même si je ne monte pas nécessairement sur le green ; je joue plutôt en semaine. Ca fait un peu bourgeoise de dire que je joue au golf, mais chez moi, en Alabama, c’est hyper rock’n roll (rires), tous les artistes jouent au golf !

Si je ne suis pas trop fatiguée, j’irai ensuite voir des copines ; c’est quasiment le seul après-midi de la semaine où j’ai un peu de temps libre, alors j’en profite !

www.latableduboucher.be, www.thenational.be