Que faites-vous ce week-end Olivier Schoonejans  ?

Présentateur de JT, joggeur, lève-très-tôt, fan de marché matinal et de Télévie.
par Sigrid descamps. photos DR sauf mention contraire. |

Samedi matin

En semaine, je me lève tous les jours à 3 h pour assurer les matinales sur Bel RTL. Alors, le samedi, j’en profite généralement pour faire la grasse matinée… jusque 8 h, 8 h 30. J’ai des enfants, de sept, neuf et onze ans et demi, des âges où ils ont plus d’autonomie ; ma femme et moi ne devons donc plus être derrière eux dès le réveil. Mais ce week-end, je serai debout plus tôt, vers 6 h, car j’assure la présentation des journaux de 13 h et 19 h.

Je remplace Caroline Fontenoy qui doit assurer son défi danse dans le cadre du Télévie. Je serai chez RTL vers 7 h 30. Je passe la matinée à lire la presse, à consulter les dépêches, à visionner les images qui nous arrivent du monde entier. On a une réunion de rédaction entre 8 h 30 et 9 h 30, pour sélectionner les sujets, choisir les angles, définir le fil des journaux. Pendant que les équipes vont sur le terrain, je rédige mes textes.

Samedi après-midi

Après le journal de 13 h, on ira tous manger un bout ensemble…
à la cantine. Pas le temps de sortir pour un lunch. Le week-end, il y a peu de monde, c’est plus relax, presque familial. C’est une pause bienvenue avant de reprendre le même rythme que le matin, pour préparer le journal de 19 h. D’habitude, je rentre à la maison vers 20 h. Souvent, le samedi soir, on en profite pour voir des amis. Mais là, je resterai sur place pour la grande soirée du Télévie. Je prendrai des appels au centre téléphonique.

Dimanche matin

Cette fois-ci, ma journée ressemblera fort à celle du samedi, la soirée du Télévie en moins. Mode boulot donc. Mais d’ordinaire, le dimanche matin, on fait un tour au marché de Jette.
C’est une institution. On y fait peu de courses, c’est plus un prétexte pour se balader.

Ensuite, on passe par la librairie du Mot Passant, toujours à Jette. On a beau avoir des romans qui s’accumulent sur nos tables de chevet, on craque à chaque fois. Mon dernier coup de cœur, c’est Un coupable idéal de Steve Cavanagh, un thriller juridique palpitant, dévoré en trois jours.

www.motpassant.be

Le dimanche, je prends aussi le temps d’aller courir une heure au Bois du Laerbeek. Le jogging est un sport qui convient bien à mon rythme de vie. Dès que j’ai une heure devant moi, je peux enfiler mes baskets. J’essaie de le faire une ou deux fois par semaine. Dont le dimanche quand je ne bosse pas.

Sinon, généralement, on aime bien profiter du dimanche pour… ne rien faire ! (rires) Les enfants ont leurs activités liées aux mouvements de jeunesse ; ma femme et moi, on en profite pour souffler un peu, un vrai luxe !

Dimanche soir

Je serai de retour à la maison vers 20 h, 20 h 30, juste à temps pour embrasser les enfants avant qu’ils filent au lit. Après le souper, ce sera soirée télé. Je veux rattraper le dernier épisode de Top Chef, que j’ai enregistré, pour être raccord avec la grande finale lundi soir. Mais on verra si je tiens jusqu’à bout : en général,  je m’écroule aux alentours de 22 h. 

Prochainement

Qui aimeriez-vous voir vous succéder sur cette page ? Je voudrais savoir ce que va faire Georges Grün.