Que faites-vous ce week-end Sébastien Ministru  ?

Journaliste, chroniqueur, auteur… Adepte du papier et du cocooning.
par Sigrid descamps. photos DR sauf mention contraire. |

Samedi matin

Ça va sembler bizarre, mais je profite du week-end pour me lever plus tôt qu’en semaine : je suis debout dès 5h. C’est vital chez moi. Tout est encore endormi, et j’en profite pour me relaxer profondément. Je ne prends pas de petit-déjeuner, juste une tasse de thé et je me branche sur iTunes pour passer en revue les nouveautés musicales. J’achète quelques albums, plutôt de la musique contemporaine…

Après, vers 7h30, 8h, je me mets à la lecture. Je reçois plusieurs livres par semaine ; j’en feuillette un ou deux pour voir si je vais plus loin et puis je démarre. Généralement, je lis jusqu’à 11h30, 12h. Mais il m’est déjà arrivé de ne pas lâcher un livre de toute la journée. Comme récemment avec Splendeur de Margaret Mazzantini, une sorte de Brokeback Mountain à l’italienne.

Samedi midi

Je passe faire le plein de presse chez Candide, place Brugmann, à Ixelles. Je suis un dingue de presse écrite. Le libraire me connaît bien, je ressors de là tous les samedis avec plusieurs quotidiens, hebdos et mensuels. Puis mon compagnon Serge et moi allons invariablement manger chez Mamy Louise, à Saint-Gilles. C’est notre moment à deux. On court toute la semaine et là, on se pose vraiment, on discute… Des amis nous rejoignent parfois. Ils savent que nous sommes là tous les samedis.

www.librairie-candide.be
www.mamylouise.be

Samedi après-midi

Retour à la maison, où je lis la presse. Puis le roman entamé le matin.
Le soir, on ira sans doute manger avec des amis. On sort peu, je déteste ça. Je suis un casanier, ça frôle la pathologie. Je conseille d’ailleurs la lecture de Chez soi de Mona Chollet, un bijou qui explique tout de ce phénomène !

Dimanche matin

Je me lève tôt, mais cette fois, pour bosser sur mes projets personnels : textes en cours, scénarios de pièces…

Fin de matinée, Serge et moi allons au cinéma. On profite de la première séance, avec les pensionnés, c’est calme (rires). Cette fois, on ira enfin voir Moonlight. Dimanche, c’est aussi le jour du brunch. On hésite entre Ici, et leurs succulentes salades, et Les Filles, à Ixelles. Si on a envie de plus d’exotisme, on ira aux Larmes du Tigre. On verra selon notre envie du moment.

Dimanche après-midi

J'assisterai aux dernières répétitions des Pétasses, au Théâtre de la Toison d’or. La première bruxelloise a lieu ce 19 avril, je suis hyper stressé, comme toujours quand une de mes pièces va être montrée au public. Elle a déjà été jouée, mais je l’ai pas mal réécrite. Et le soir, ce sera calme. Je ne suis pas téléphage. Je regarderai juste C Politique sur France 5, puis j’enchaînerai les JT sur les chaînes belges et françaises – j’ai besoin de me tenir au courant de l’actualité ! Et puis, je filerai au lit (rires). 

www.tto-theatre.be