Rencontre avec Arnaud Tabery, fondateur d'une ligne de cosmétiques pour voiture

De la cosmétique automobile produite avec 100% d’ingrédients biodégradables... C'est ce que propose la société Oakshed & Sons !

PAR Ingrid Van Langhendonck. Photos D.R. |

Arnaud a 37 ans, il a fait toutes ses classes professionnelles dans le secteur alimentaire : Chez Pierre Marcolini, d’abord, puis chez Mondelez, un groupe qui m’a beaucoup apporté, mais qui a renforcé ma conviction que je voulais monter mon propre business. J’ai étudié la gestion, c’est un projet global que je recherchais, mon entreprise ! Cela faisait plusieurs années que j’étudiais des plans de reprise de petites start-up, et c’est dans un de ces projets que j’ai découvert un sous-traitant capable d’élaborer une gamme de produits nettoyants efficaces et biodégradables. L’idée est née de là.

Oakshed & Sons est donc une marque de produits nettoyants et lustrants pour voitures et motos, écoresponsable. Je vise le 100 % biodégradable dans un futur proche.  Arnaud Tabery connaît bien le soin particulier qu’un collectionneur ou un simple passionné peut apporter à son véhicule, parce qu’il est lui-même un passionné de voitures, héritage familial qui fait partie intégrante de sa réflexion sur ce projet : Mon père nous a transmis, à mes frères et moi, l’amour des belles mécaniques. On se retrouve régulièrement le week-end en famille, en rallye ou sur circuit, pour le plaisir de rouler ensemble. J’avais à peine 16 ans quand je me suis acheté ma première voiture, une Triumph GT6 de 1970, après des mois d’économies. C’est vraiment un virus qui se transmet de père en fils, chez nous. Ensemble, nous avons même monté une petite collection de voitures et de motos... 

Petit projet deviendra grand

Cette idée de la transmission est effectivement une partie importante du projet d’Arnaud. Le nom déjà l’évoque, Oakshed & Sons (“Hangar en chêne & fils”). Parce que la fratrie me tient à cœur et la marque, par son côté écoresponsable, fait aussi écho à une certaine idée de ce que l’on veut transmettre comme environnement à nos descendants. La passion des sports mécaniques est  toujours une question d’héritage, nous devons en faire de même pour la planète. Aujourd’hui, la marque est disponible en ligne, bien sûr, mais aussi distribuée dans une quinzaine de points de vente, essentiellement dans le Brabant wallon. Grâce au packaging et à l’image de la marque un peu vintage, qui évoque le Gentleman Driving, on intéresse aussi bien les garages, les boutiques spécialisées qui cherchent des alternatives aux nettoyants chimiques, que les boutiques de cadeaux, les magasins de vêtements pour hommes, les concept stores, les barbiers… Et des marques comme Raidillon nous ont déjà fait confiance pour des partenariats. Dans les mois à venir, je vais développer ces partenariats, en initier d’autres, distribuer des échantillons sur les rallyes comme le Zoute Grand Prix. C’est un marché de niche, mais il y a vraiment une place à prendre. 

www.oakshed.net