Sept aliments qui donnent faim au lieu de rassasier

Vous avez faim ? Ne vous ruez pas sur n’importe quel aliment ! Certains, de par leur composition, creusent encore plus l’appétit. Zoom sur ces petits imposteurs qui vous donnent envie de manger, encore et encore !

Par Tiffany Sales. Photos : Pixabay, Reporters. |

Le pain blanc 

Contrairement à la farine complète, la farine blanche utilisée pour le pain blanc est dépourvue de son enveloppe extérieure, autrement dit le son, ce qui réduit sa teneur en fibres au néant. Un pain blanc contient seulement 1 gramme de fibres pour 100 grammes, tandis qu’un pain complet en contient 6 grammes pour la même quantité. Après avoir mangé du pain blanc, soit des glucides raffinés, votre corps va produire beaucoup d’insuline pour traiter tout ce sucré. Le taux de sucre dans le sang va par conséquent diminuer rapidement et vous donner plus vite faim.   

Une étude espagnole réalisée sur 9.000 personnes a d’ailleurs démontré que ceux qui mangeaient deux portions ou plus de pain blanc par jour étaient 40 % plus susceptibles d'être en surpoids ou de devenir obèses sur une période de cinq ans par rapport à ceux qui en mangeaient moins.

Une chose à retenir pour le pain, les pâtes, le riz… : plus c’est brun, plus c’est bon pour la santé !

Les jus de fruits

Le problème rencontré avec les jus de fruits est similaire. Le jus de fruit contient beaucoup de sucre (provenant du fructose des fruits), mais aucune des fibres que l’on retrouve dans la peau ou la pulpe. Votre taux de glycémie va donc s’élever fortement et très rapidement pour retomber aussi vite et donc, réveiller votre faim. Au lieu de vous presser une orange le matin ou d’utiliser votre extracteur de jus, privilégiez donc les smoothies qui conservent la pulpe et la peau des fruits et/ou ajoutez-y quelques sources de protéines (amandes, fromage blanc,…) pour diminuer la réponse glycémique de votre corps.

Les édulcorants artificiels

Opter pour des boissons ou tout autre produit light remplis d’édulcorants artificiels comme l’aspartame, le sucralose ou encore la saccharine n’est pas la solution. Certes, ils contiennent zéro calorie, mais ils excitent les cellules du cerveau en leur faisant croire qu’elles sont sur le point d’obtenir une portion de vrai sucre. Or, celle-ci ne viendra pas. 

Le corps va alors vous réclamer ces calories. Tout au long de la journée, vous éprouverez une irrésistible envie d’engloutir des sucreries. Et il sera très difficile pour vous de ne pas céder à la tentation.

Les céréales pour enfants

Tellement bon, n’est-ce pas ? Mais surtout, tellement sucré ! De la farine blanche généreusement saupoudrée de sucre : voilà ce que vous mangez tous les matins. Autant vous dire que manger une telle charge glucidique dès le matin, au moment où votre taux de cortisol est au plus haut (soit, une plus faible capacité à métaboliser les sucres ingérés) est une véritable attaque pour votre corps. Conséquence ? Vous vous sentirez non seulement fatigué mais vous aurez également plus rapidement faim.

Privilégiez les céréales avec des grains entiers ou du son qui contiennent au minimum 5 grammes de fibres et moins de 5 grammes de sucre par portion. Sinon, optez pour un petit-déjeuner protéiné.

Le glutamate monosodique 

Le glutaquoi ? Cela ne vous dit peut-être rien mais votre corps, lui, le connaît bien ! Présent dans les légumes en conserve, les soupes, les viandes transformés, la nourriture chinoise, la crème glacée ou encore la bière… cet exhausteur de goût totalement chimique, se cachant sous le nom code de E 621 , déclenche une augmentation de 40% de l’appétit. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Obesity, les personnes consommant le plus de glutamate monosodique sont également trois fois plus susceptibles de devenir obèses que ceux qui n’en mangent pas du tout. 

Dans son livre « Savez-vous vraiment ce que vous mangez ? », Laurence Wittner explique : « De l’avis des experts, les exhausteurs d’appétit agiraient sur les neurones, empêchant le bon fonctionnement des mécanismes inhibiteurs de l’appétit. En clair, plus on en mange, plus ils donnent faim, et plus on a envie d’en manger. »

L'alcool

L’alcool en vrai traître ne fait pas qu’ouvrir votre appétit, il vous donne également des envies de manger moins sain. Après avoir bu trois verres d’alcool, la leptine, hormone de la satiété régulant les réserves de graisse et l’appétit, baisse de 30%. Résultat, votre appétit augmente lui, de 30 %. En plus de cela, l’alcool fait baisser votre taux de glycogène (forme que prend le sucre lorsqu'il est stocké par l'organisme) et monter la glycémie. Qui va ensuite descendre et entraîner la sensation de faim. Voilà donc pourquoi vous avez toujours la main dans le paquet de chips après quelques verres !

Les fastfoods

Retenez-le bien : tous les ingrédient se trouvant derrière un comptoir de restauration rapide sont conçus pour vous donner encore plus faim. Les graisses saturées provoquent une irritation des intestins ce qui nuit à la production des neurotransmetteurs régulant l’appétit comme la dopamine et la sérotonine. Par ailleurs, la grande quantité de sel présente dans les préparations mène souvent à une déshydratation, une sensation que nous associons à la faim et qui nous pousse à manger davantage.

Certes, ces aliments sont rassasiants sur le moment. Mais une chose est certaine, une ou deux heures plus tard, vous aurez à nouveau faim. Faites donc les bons choix si vous souhaitez remplir votre estomac sans exploser le nombre de calories ou votre tour de taille !