Six destinations originales pour fêter le Carnaval

Indémodables, Rio et Venise n'ont pourtant pas le monopole de la fête colorée, des déguisements et des défilés carnavalesques. Tour d'horizon de ces autres carnavals où les voyageurs ne bouderont pas le plaisir de célébrer Mardi gras.

Par AFP. Photo : Pinterest, DR. |

La Valette à Malte du 9 au 13 février

Capitale européenne de la culture en 2018, la cité maltaise profitera de cet événement annuel pour mettre un point d'orgue à mieux faire connaître son carnaval, l'un des plus vieux d'Europe. Un rendez-vous dont la création remonte au temps des Chevaliers de l'Ordre de Malte. On le célèbre surtout à La Valette, mais aussi sur toute l'île de Malte, jusqu'à l'île de Gozo, au nord. Pour cette édition, chars et déguisements proposeront une réinterprétation contemporaine. 

Mindelo au Cap-Vert du 9 au 14 février

Un rendez-vous très attendu des Cap-Verdiens. Rendu mondialement célèbre par Césaria Évora, la ville de Mindelo, principal point de rencontre de l'île de Sao Vicente, devient le refuge d'un éventail multicolore avec sa profusion de costumes, qui s'animent au rythme de batucadas, les fameux groupes de percussions que l'on retrouve aussi au Brésil. Les visiteurs ne doivent pas manquer le spectacle dès le vendredi qui précède Mardi Gras. Un défilé de nuit est prévu le lundi, avant de passer le relais à la grande fête du carnaval, le lendemain.

Sydney en Australie du 16 février au 4 mars

À l'heure où l'Australie célèbre ses toutes premières unions homosexuelles, le "Mardi Gras" risque de sonner différemment cette année à Sydney. Orchestré par la communauté LGBT, le rendez-vous qui réunit toutes les populations s'apparentent davantage à une "gay pride". Plusieurs milliers de personnes traversent le pays pour se joindre à cette marche des fiertés, organisée depuis 1978, lorsque l'homosexualité était encore punie par la loi. Même si les messages sont politiques, le Mardi Gras de Sydney, avec sa parade en point d'orgue, est l'opportunité de se déguiser de toutes les couleurs, en osant tout plus que jamais.

Oruro en Bolivie du 3 au 13 février

Non, il n'y a pas qu'au Brésil que l'on sait danser et faire la fête en février. Le carnaval d'Oruro en Bolivie est également très célèbre en Amérique du Sud. Des milliers de danseurs composent les défilés hauts en couleur. Perchée à 3.700 mètres d'altitude, Oruro promet d'offrir un carnaval atypique et différent de tous les autres rendez-vous festifs du monde entier. À cette occasion, les Boliviens célèbrent la vierge du Socavon, même si les spectacles sont un mélange de croyances précolombiennes et chrétiennes. Moment phare de la fête : le passage des diables revêtus de masques démesurés affrontant des anges armés. La féérie est telle que le carnaval d'Oruro constitue désormais une vraie motivation de voyage.

Ovar au Portugal du 4 au 13 février

Pas le temps ni le budget de s'envoler jusqu'à Rio de Janeiro pour goûter à la fièvre du Carnaval de Rio ? Ovar pourrait bien être plus qu'une consolation. À une demi-heure de voiture de Porto, en direction du sud le long du littoral atlantique, la cité portugaise s'enflamme aussi au son des rythmes ensoleillés et des écoles de danse de samba. Tout comme à Rio, les danseurs se défient pacifiquement en proposant la meilleure performance, en s'affublant de costumes colorés et en répétant des chorégraphies endiablées. Le carnaval d'Ovar est l'un des plus célèbres du Portugal. Cette édition s'annonce mémorable avec l'invitation d'autres carnavals, comme Vinhais et Loures, qui présenteront leurs spécificités locales.

Viareggio en Italie du 27 janvier au 18 février

Si Venise revendique le titre de capitale européenne du carnaval, La Sérénissime n'est pas la seule ville d'Italie à se déguiser. En Toscane, à 1h30 en voiture de Florence, en prenant la direction de la Méditerranée, on découvre un autre univers carnavalesque, fait de têtes géantes en carton-pâte, imitant des personnalités, sinon des personnages imaginaires. Venise attire tous les regards, pourtant Viareggio peut se targuer d'orchestrer son carnaval depuis 145 ans. Plus de 600.000 spectateurs participent chaque année. Le clou du spectacle : les défilés de masques, prévus les 27 janvier, 4, 11, 13 et 17 février prochains.