Suivez le guide : Mons avec le directeur du BAM

Et si on profitait des congés de fin d’année pour redécouvrir quelques villes belges grâce aux bonnes adresses de personnalités du cru ? Première étape : Mons avec Xavier Roland, directeur du BAM.

Par Sigrid Descamps. Photos : DR. |

Pour démarrer la journée : Le Mons Manhattan coffee

Aussi appelé ici le Moma. Là où le directeur du BAM va chercher son café (et ceux de ses collaborateurs, l’offre de boissons chaudes est vaste). Un lieu chaleureux, qui propose des tas de cafés différents, mais aussi des bagels et des muffins délicieux. Et pour quelqu’un qui dédie sa vie à l’art, un lieu qui s’appelle Moma, c’est presque incontournable !

10, rue de la Coupe. Page Facebook.   

Pour luncher : le Jebnéh

Un resto-snack tenu par deux frères, Amir et Yaman, deux réfugiés syriens, qui ont conquis les Montois avec des spécialités de leur pays. Non seulement, c’est très bon, mais leur établissement est un magnifique exemple d’intégration.

42, rue des Fripiers

Pour la maison : La vie moderne

Mobilier, luminaires, bijoux, accessoires : une belle adresse où trouver des meubles design, mais aussi des idées de cadeaux déco. La boutique fête ses quinze ans. A l’heure où de plus en plus de magasins peinent à tenir face aux nombreuses chaînes, c’est à noter !

19 rue des Fripiers, www.laviemoderne.be

Pour s’habiller : Transat

Une boutique qui propose une belle sélection de pièces de nombreuses marques (Boss, Armani, Gaultier, Kenzo entre autres). Il existe en fait deux boutiques : l’une pour les hommes, l’autre pour les dames.

5-9, rue des Fripiers, www.transatmons.be

Pour s’inspirer : Noir Charbon

Le studio chic d’un collectif d’artistes tatoueurs bien connu des Instagrammers.  

7 rue des Fripiers

Pour les kids : Petit pois

L’une des adresses préférées de notre responsable de communication, Géraldine, maman de deux enfants. On y trouve notamment des objets de décoration et des jouets que l’on ne voit pas partout.

42 rue de Nimy, www.petit-pois.be

L’actu du guide

En charge du pôle muséal de Mons, Xavier Roland est l’homme derrière le BAM, qui accueille actuellement une très belle rétrospective dédiée au photographe David Lachapelle. Célèbre pour ses portraits de stars, l’artiste a, voici quelques années, effectué un virage radical, jetant désormais un regard très critique sur notre société. Le mettre en avant au BAM était pour Xavier Roland une évidence : C’est un artiste au parcours atypique, qui a fait la une des plus grands magazines. Il fait partie des dix photographes les plus influents de son époque. Et il appartient à l’imaginaire collectif des 15-35 ans. Aujourd’hui, il a à cœur d’explorer la face sombre de notre société. Il est important pour nous de rester connectés avec des artistes populaires, dans le sens noble du terme, des miroirs de nos sociétés. David Lachapelle s’inscrit en cela dans la lignée des artistes comme Keith Harring et Andy Warhol, mis à l’honneur au BAM avant lui (la prochaine sera Niki de Saint Phalle, en septembre 2018). Des artistes qui permettent aussi de reconnecter le public avec le milieu muséal. Toutes les générations viennent ici admirer ses œuvres, qui suscitent de nombreuses discussions et interrogations.

David Lachapelle, After The Deluge jusqu’au 25 février 2018, www.bam.mons.be

Lire aussi : Suivez le guide : Liège avec Pale Grey