Les tiny houses, pour vivre au plus proche de la nature

Les tiny houses, autrement dit, ces maisons miniatures minimalistes, ont de plus en plus de succès auprès de ceux, pour qui le retour aux sources semble être le nouveau credo. Zoom sur ce mode de vie on ne peut plus écolo.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Airbnb. |

Après la tendance vanlife, un autre mode de vie semble petit à petit faire son nid parmi les voyageurs : celui des tiny houses. De minuscules maisons en somme qui ont pour vocation d’être écoresponsables, mais pas seulement. Ces petites maisons sont en fait montées sur remorque, ce qui permet à leur propriétaire de les bouger au gré de leurs envies. Si cela leur offre de nouveaux horizons grâce à la mobilité qu’apportent les tiny houses, ce type d’habitation permet aussi de s’offrir un bien immobilier à des prix plus abordables. Pour la construction d’une telle maison, il faudrait en effet compter entre 20 et 80.000 euros.

La vie en maison sur roulettes

Plutôt que d’acheter un terrain et d’y construire une maison pour y passer toute sa vie, le concept des tiny houses permet de changer régulièrement de villes et d'éviter ainsi la routine du quotidien. Ces petites maisons demandent en revanche un retour aux sources évident. Si elles disposent généralement du strict minimum comme, une banquette en guise de sofa, une mini-cuisine, et une petite chambre, il n’y a en revanche pas de place pour l’encombrement. L'idée, c'est surtout de vivre au plus proche de la nature et de se contenter de peu.

Si dormir au milieu des champs, se faire réveiller par le doux chant des oiseaux ou encore disposer de votre petit nid douillet dans un cabanon en bois vous faire rêver, il se pourrait bien que vous suiviez la nouvelle tendance des tiny houses. Sachez en revanche que pour l’instant, la loi belge ne permet pas de s’y domicilier… mais rien ne vous empêche de passer vos prochaines vacances dans une tiny house !

Lire aussi :

Six logements insolites en Belgique
Les cabanes les plus insolites au monde