Un bruxellois plante des fleurs pour dénoncer le mauvais état des routes

En plein centre-ville, Anton Schuurmans, un citoyen lassé du manque d’action politique a décidé d’agir à sa façon contre le danger des nids de poule.

Par Tiffany Sales. Photo : Pinterest. |

Antoine Schuurmans, un Bruxellois actif au sein du CD&V, a décidé de dénoncer à sa façon le mauvais état des routes de la ville. Dans une vidéo publiée sur Twitter et YouTube, on voit l’homme planter des jonquilles dans un nid de poule d’une chaussée bruxelloise.

Une démarche qui s’inscrit dans le mouvement #FlowerPotHoles, au sein duquel les citoyens plantent des fleurs dans le bitume pour attirer l’attention sur le mauvais état des routes. Ainsi depuis 2015, de New-York à Paris en passant désormais par Bruxelles, les fleurs prennent le pouvoir. 

Et si vous aussi vous souhaitez dénoncer le mauvais état d’une route, la marche à suivre est simple : « 1/ Choisir votre rue pleine de trous, 2/ Élire le plus profond que vous pourrez trouver, 3/ Jeter un peu de terreau dans le trou, 4/ Ajouter une jolie fleur, par exemple une jonquille, 5/ La rempoter dans le trou, 6/ Donner à la jonquille un peu d’eau », décrit le Bruxellois dans la description de sa vidéo YouTube.