Un café et l'addition

On sait que le café trouve ses origines en Éthiopie, que bu en quantité modérée, il booste la créativité, que certains scientifiques l’apparentent à une drogue, mais saviez-vous que…
par Lauranne Lahaye. Photo Reporters. |

8 infos à échanger sur le zinc.


5 gorgées en 1 minute

Le parfait espresso, c’est 25 millilitres de liquide qui doivent s’écouler en 25 secondes. On le boira en une minute et cinq gorgées et moins de deux minutes après torréfaction, précise Cristina Armelloni, Export Manager chez Pellini Caffè, quatrième torréfacteur italien.

Question de vocabulaire

Espresso signifie “extrait par pression” et non “rapide”. La confusion est justement née du fait qu’on le boive sur le pouce.

Chaleur humaine

Le café doit se conserver à température ambiante, dans un sachet fermé ou un bocal en verre. Réserver ses grains au frigo, c’est malin ? Pas tellement. Les graisses s’y solidifient. Avant de torréfier votre café, vous devrez donc le laisser revenir à température ambiante.

D’abord avec les yeux

Quand ils jugent un café, 70 % des amateurs le font d’abord avec la vue. Dans le processus de dégustation, viennent ensuite le parfum, puis seulement le goût.

Trop timides

Les Italiens utilisent jusqu’à 200 mots pour décrire l’arôme de leur café (anisé, herbal, malté, terreux…). Des experts, mais qui font exception. Les Occidentaux sont généralement moins doués pour juger les arômes de café, explique Manuela Violoni, spécialiste en analyse sensorielle de produits made in Italy. Simplement parce qu’ils ont peur de dire des bêtises ! Pour devenir expert, comme c’est le cas avec le vin, il faut sortir de cette idée de dire des choses justes.

Grillé

Le café, le pain ou la viande grillée ont des composés communs : les carbohydrates. Vous avez parfois l’impression que votre café à un goût de toast ? Logique, donc.

Acide, mais pas trop

Retrouver une légère acidité sur le bout de la langue, lors de l’attaque en bouche, est bon signe. Si l’acidité perdure et se ressent dans toute la bouche, c’est que vous êtes tombé sur un café qui n’a pas été suffisamment torréfié.

Cueillette de luxe

Si le café que vous venez de boire vous laisse une impression de sécheresse en bouche, c’est parce que les grains n’étaient pas assez mûrs. Et c’est souvent dû à la récolte en masse, précise notre spécialiste Manuela Violoni. Avec une récolte manuelle qui consiste à cueillir une par une les cerises parfaitement mûres, on obtient un ensemble homogène et de haute qualité