Un cottage à la Côte

Kim Verbist est architecte, habituée aux grands projets hôteliers et concepts urbains. Mais elle aime aussi les espaces qui ont une âme. En 2015, elle découvre ce petit cottage en bordure de Knokke, à Cadzand. C’est le coup de foudre.

Par Ingrid Van Langhendonck. Photos Laetizia Bazzoni. |

C'est une histoire incroyable. Nous passions par là pour rejoindre Ter Moere, qui se trouve un peu plus loin dans les terres, il y avait un petit panneau “À vendre”. Nous avons freiné à bloc, rencontré les propriétaires, et deux heures plus tard, nous faisions une offre. Un coup de folie, un coup de cœur total! Nous vivons en plein centre de Bruxelles, cette maison est une bulle d’air, nous y venons tous les week-ends. Au départ, nous étions contents d’être près du Zoute et d’avoir accès à la vie trépidante des bars branchés de la plage, mais finalement nous y sommes très peu et passons tout notre temps à profiter de la nature, à inviter des amis, à faire des balades à vélo dans la région, qui est magnifique. Parfois, quand mon emploi du temps me le permet, je saute dans ma voiture, même en semaine, pour venir passer la journée, ici, à regarder mon jardin, profiter de cette maison qui renferme chaque année davantage de beaux souvenirs.

Rénovation-extension

À part les murs extérieurs, nous avons complètement désossé la maison. Elle avait été un peu massacrée dans les années 60 par des faux plafonds, des cloisons. Nous avons tout cassé, tout ouvert pour retrouver un maximum d’espace. Nous avons créé une extension, c’est la partie en rouge et noir, dans laquelle nous avons aménagé une chambre d’amis. Puis nous avons construit une cabane de jardin, dans les mêmes tons.

Sous l’auvent, nous avons installé un lit, qui nous sert de liseuse ou de canapé, dans lequel il y a toujours des coussins. Même quand il pleut, on s’y installe pour prendre le thé, un bol de soupe ou un verre de vin. Il ne doit même pas faire beau, car on est ici à l’abri du vent, nous y passons des après-midi entières.

Mortex et saris

Les murs et le sol sont en mortex, le plafond est en bois peint en rouge, j’aime ce contraste. Nous avons fermé le meuble de salle de bains avec d’anciens saris, ramenés d’Inde. Je trouvais cela plus pratique que des portes pour cacher le lave-linge. C’est plus joli et plus coloré aussi. Au-dessus, j’ai accroché des miroirs chinés à Saint-Gilles.

Bois et Zinc

C’est une simple cuisine Ikea, mais je l’ai réinterprétée en y posant un plan de travail en zinc, ce qui change tout à fait l’esprit. Le zinc est un revêtement qui se patine merveilleusement. Plus il est vieux, plus il est beau. C’est pratique et moderne à la fois.

Solide et confortable

J’aime les tapis anciens, les coussins colorés, les mélanges de matières, les objets de toutes sortes, les lampes, les vases… Ce sont des souvenirs de voyage. Mon métier m’amène à passer beaucoup de temps à l’étranger, chacun de ces objets raconte une histoire ; et j’en ai ramené assez pour remplir plusieurs maisons. (Rires)

Parfois, nous louons le cottage, donc c’est important que rien ne soit trop fragile ou trop précieux. C’est un mélange de meubles chinés, de famille, comme ce fauteuil à bascule que je tiens de ma mère, et de mobilier classique. Mais je pense qu’on peut créer un espace qui a du caractère sans se ruiner. Je voulais qu’on s’y sente bien. Nous aimons recevoir et que tout le monde se sente confortablement installé. C’est cela l’esprit même d’une maison de vacances, non ?

Comme au pays-bas

Ces lits pour enfants encastrés dans la structure-même de la chambre sont assez typiques des Pays-Bas. On les appelle des “nestbed”. Nous les avons construits d’après ceux que l’on voit ici dans les maisons, mais uniquement après avoir fait sauter tous les faux plafonds. 

Tout peindre en blanc, c’est un parti pris, ça fait très “maison à la mer”, mais c’est aussi une manière d’accentuer ces volumes, la hauteur des plafonds. Les fenêtres sont étroites, cela rend les pièces lumineuses.

Motif unique

Dans notre chambre, j’ai fait poser un papier peint, qui est en fait un design de Nathalie Lété, c’est un motif unique. Travailler comme cela un pan de mur apporte énormément à une chambre. Ça habille, et c’est une source de couleur. J’aime beaucoup ce détail.