Un journaliste est parti sur les traces de la Belgique aux quatre coins du monde

Erik Brusten, journaliste touristique, a passé 20 ans de sa vie à partir à la découverte de ces artistes, entrepreneurs, aventuriers belges, qui ont légué tout au long des siècles des pans entiers de notre patrimoine en Europe et en Amérique. Il nous raconte leurs histoires dans un livre.

Par Tiffany Sales. Photos : Pixabay, DR. . |

Qui a déjà bu une bière au Cafeeke à Madrid ? Qui connaît l’histoire de cette jeune femme belge qui s’est retrouvée dans un harem à la cour d’un sultan ottoman ? Celle de la femme flamande d’Amérique à New York ? Ou encore celle de cet architecte belge qui a aidé à construire Barcelone ?

Il y a de fortes chances que vous ignorez totalement l’existence de ces histoires. Et pourtant, nombreux sont les artistes, les commerçants ou encore les aventuriers belges qui ont laissé des éléments de notre patrimoine aux quatre coins du monde au cours des siècles précédents. Malheureusement, nombre de ces traces belges ont été oubliées.

Des histoires et anecdotes belges contées aux quatre coins de la planète

Mais à travers son livre, « Tussen Reis en Roots » (entre le voyage et les racines, en français), le journaliste touristique Erik Brusten entend bien les faire connaître au public belge. Ayant passé près de 20 ans à parcourir l’Europe et l’Amérique, ce dernier a compilé les histoires et les anecdotes les plus incroyables de flamands, wallons et bruxellois contées aux quatre coins de la planète. Au fil des pages, il nous raconte ainsi sa rencontre avec un sculpteur originaire de Flandre à Venise, sa visite au cœur d’une église flamande à Paris, l’histoire d’une colonie de peintres flamands à Naples ou encore celle d’une famille malinoise qui a conçu les canaux d’Amsterdam.

Un livre qui nous en apprend aussi beaucoup sur les recoins secrets et les anecdotes de notre plat pays et qui tend à raviver notre fierté nationale. Car une chose est certaine : si notre pays est petit, il est capable de grandes choses !