Végétarisme : qu’est-ce qu’un bon substitut à la viande ?

Manger moins de viande, c’est bon pour l’environnement certes, mais il faut aussi veiller à ce que les substituts de viande que vous achetez en grande surface soient bons pour votre santé. Voici les conseils de Test Achats pour bien choisir ses substituts.

Par Tiffany Sales. Photo : Pxhere. |

Aujourd’hui, de plus en plus de Belges diminuent leur consommation de viande et se tournent vers des alternatives végétariennes. Outre le soja, le tempeh, le tofu, le quorn, le seitan ou encore les falafels, les substituts qui rappellent le goût et la texture de la viande comme les burgers, saucisses et autres escalopes version « végé » fleurissent dans nos grandes surfaces. Mais selon l’association de consommateurs belge, Test Achats, la qualité nutritive de ces derniers n’est pas toujours garantie.

Des étiquettes passées au crible

Pour savoir dans quelle mesure les substituts de viande étaient réellement nutritifs, Test Achats a analysé des centaines d’étiquettes en retenant quatre critères : l’apport en protéines, la teneur en graisses, celle en graisses saturées, ainsi que celle en sel. 

Si certains substituts contiennent les nutriments nécessaires, « c’est loin d’être le cas de tous les produits offerts par le marché », met en garde l’association de protection des consommateurs. Nombreux sont en effet les produits trop gras, trop salés et qui ne fournissent pas suffisamment de protéines. Pour les éviter, Test Achats recommande donc de passer à la loupe les étiquettes avant de passer à la caisse. 

Qu’est-ce qu’un bon substitut à la viande ?

Un substitut de viande recommandable devrait contenir par 100 g :
•    Un minimum de 12g de protéines
•    Un maximum de 10g de lipides
•    Pas plus de 5g de graisses saturées
•    Pas plus de 1,25g de sel

Si dans certains produits, les protéines sont en dessous de ces valeurs, ils sont plutôt destinés à un régime flexitarien, indique l’association.

Les résultats de l’enquête