PARTENAIRE | Vins de Bordeaux

L’œnotourisme bordelais, une arme de séduction

Longtemps, la ville de Bordeaux est restée cachée. Au point que certains étrangers ignoraient même qu’il existait une ville à côté des vins. Depuis 15 ans, l’œnotourisme s’est considérablement développé en même temps que Bordeaux se faisait belle et attractive. Tout profit pour les vins, petits et grands…

La consommation de vin est peut-être en baisse en Belgique mais l’exploration de la culture du vin n’a jamais été aussi vivace. Cavistes, bars à vin, clubs de dégustation sont devenus très populaires, singulièrement chez les jeunes. Le public a soif d’apprendre, de découvrir le vigneron derrière la bouteille, de trouver de nouvelles pépites même dans des appellations connues. Il n’est donc pas surprenant que l’œnotourisme ait le vent en poupe. Conséquence : il est de bon ton de nos jours pour un domaine de proposer des services hôteliers, de la gastronomie et d’autres activités liées au vin. Le Bordelais ne fait pas exception à la règle.

Un tourisme de contenus

Sous l’impulsion d’Alain Juppé, Bordeaux s’est transformée : rues piétonnes, Cité du Vin, réhabilitation des quais de la Garonne et des quartiers, montée de la gastronomie, etc. Aujourd’hui, les touristes affluent et la ville connaît un succès sans précédent. « Le tourisme est un maillon essentiel de notre économie, explique Stephan Delaux, adjoint d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, en charge du Tourisme. Notre projet porte sur le contenu et la qualité : l’histoire, l’architecture, les musées, la gastronomie et, bien sûr, l’œnotourisme. Bordeaux, la ville, vit désormais en synergie avec le vin. »

Cette renaissance de la ville sert les vignerons car elle agit comme une véritable porte vers les domaines et les châteaux. Le public peut ainsi découvrir de nouvelles choses à côté des grands crus classés.

« Cet œnotourisme sert aussi notre stratégie de mettre en avant les vins compris en 5 et 15 €, confie Allan Sichel, le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB). Bien sûr, les grands châteaux attirent toujours autant. Mais à côté d’eux, de nombreux vignobles plus modestes font vivre leur patrimoine humain et naturel : ateliers d’assemblage, participation aux vendanges ou aux travaux de la vigne, sessions d’accords mets-vins… Partager ces choses simples et authentiques sert les vins de Bordeaux. »

Une expérience à vivre de l’intérieur

L’œnotourisme bordelais présente, en effet, de multiples facettes différentes. A côté de l’aspect architectural et historique de certains châteaux qui vaut le détour, d’autres jouent la carte contemporaine. Certains chais ont été construits par les plus grands architectes mondiaux comme Philippe Starck pour Les Carmes Haut-Brion en plein Bordeaux, Jean Nouvel à la Dominique ou Christian de Portzamparc à Cheval-Blanc. Tout est fait pour placer le visiteur dans des conditions remarquables de dégustation. Certains domaines mettent l’accent sur leur patrimoine naturel et ouvrent leurs parcs au public et y exposent des artistes contemporains (Smith Haut-Laffite) ou créent des jardins dédiés au vin (Larrivet Haut-Brion).

A côté de cet aspect patrimonial, les vins de Bordeaux se vivent aussi de l’intérieur. Au gré des rencontres dans des domaines moins connus. L’œnotourisme bordelais est d’ailleurs poussé par ce côté expérience. Il faut oser franchir la porte des petits domaines pour vivre la passion du vin de près, pour partager le quotidien et l’enthousiasme des vignerons. Les uns vous invitent à leur table, d’autres vous font dormir dans d’immenses foudres sur leur propriété, d’autres encore vous permettent déguster des vins en cours d’élevage à même la barrique pour bien comprendre les processus de vinification. Après une telle immersion, on n’apprécie plus le Bordeaux de la même manière.

Visiter St-Emilion et sa région – à découvrir en primeur dans cette vidéo –, c’est aller en pèlerinage dans la Mecque du vin. Cette ville magnifique classée au patrimoine de l’Unesco est un must pour les amateurs de vin. Et après, n’hésitez pas à faire comme bon nombre de compatriotes, très présents dans la région, partez à la découverte de l’âme des vins de Bordeaux…

Pour appréhender toute la diversité des vins de la région, suivez les aventures d’Andy et Dominique dans le Médoc et à Saint-Emilion.