Vous dormez mal ? C’est normal en cette période de l’année

Vous prenez de longues et interminables minutes, voire des heures, avant de tomber dans les bras de Morphée en ce moment ? Rassurez-vous, le problème ne vient pas de vous, mais plutôt du temps !

Par Tiffany Sales. Source : De Standaard. Photo : Pinterest. |

Vous passez des heures à observer le plafond en cette période hivernale ? C’est normal ! Selon le professeur Johan Verbraecken, coordinateur du centre de sommeil de l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA), le manque de lumière lié à la saison peut impacter très fortement notre sommeil. Et l’explication est toute simple : si nous nous sentons somnolents toute la journée et que nous avons du mal à trouver le sommeil le soir, c’est en raison du manque de démarcation claire entre le jour et la nuit, qui donne habituellement le signal à notre organisme qu’il est l’heure de dormir.

« D’habitude, lorsque vous allez à l'extérieur, il y a une différence énorme de lumière par rapport à l’intérieur. Mais comme ces dernières semaines sont très sombres, cette différence est beaucoup moins frappante », explique Johan Verbraecken dans une interview accordée au Standaard.

Ainsi, à cause de ce manque de lumière, les personnes qui ne sont, par nature, pas de bons dormeurs éprouveront plus de difficultés à dormir durant cette période. Mais que faire pour contrer ce phénomène ?

Bougez plus

« Les intempéries et la pluie n’incitent pas beaucoup les gens à faire de l’exercice physique. Or, il est important d’être actif pendant la journée pour mieux dormir le soir », déclare le professeur.

Pratiquer une activité physique pendant une demi-heure, que ce soit de la natation, de la course à pied ou encore du vélo, peut vous aider à entrer dans un sommeil plus profond la nuit. Autre avantage : vous vous sentirez plus énergique le lendemain !

Faites des séances de luminothérapie

L’idéal est d’essayer d’assimiler autant que possible la lumière naturelle le matin par exemple mais si ce n’est pas possible, vous pouvez toujours investir dans une lampe de luminothérapie qui imite la lumière du soleil.

Notez que pour être efficace, la cure de luminothérapie doit durer au moins 3 semaines, à raison d’une exposition de 30 à 45 minutes par jour.

Evitez les lumières bleues et artificielles

Pour mettre toutes les chances de votre côté, éteignez votre télévision ou ordinateur au moins une heure avant d’aller vous coucher. Limitez également autant que possible la lumière artificielle dans votre chambre.

Si insomnie il y a, sortez du lit

« Peu importe à quel point vous êtes fatigué, sortez du lit ! Lorsque vous reviendrez un peu plus tard, vous dormirez mieux », explique Johan Verbraecken. Entre temps, faites des choses relaxantes comme du yoga ou encore lire un livre. Mais surtout, évitez l’alcool. Cela vous permettra de vous détendre et éviter de cogiter dans votre lit en vous répétant sans cesse qu’il ne vous reste plus que cinq heures à dormir et que vous allez être extrêmement fatigué demain !