WECANDANCE, un festival 2.0

Du 12 au 13 août, le festival WECANDANCE re-débarque sur la plage de Zeebrugge. Un événement 2.0 qui offre à voir, à savourer et surtout, à entendre, s’inscrivant plus que jamais dans l’ère du temps.

Par Tiffany Sales. |

Pour sa cinquième édition, le beach dance festival qui se démarque par sa créativité et son caractère innovant, prendra place sur la plage de Zeebrugge, le samedi 12 et le dimanche 13 août. Un néo-festival qui proposera de multiples scènes, placées face au front de mer, avec chacune un style différent, allant de la slowdance à la techno en passant par du hip-hop. Mais outre son lieu unique et sa line-up éclectique (Lefto, San Soda, Bazart, Le Motel, DJ Craze, Zwangere GUY, Felix da housecat,…) que propose-t-il de si différent ? Nous avons interviewé Bart Roman, un des organisateurs du festival.

« Nous avons essayé de créer une identité unique. Nous ne sommes pas pour autant meilleurs que les autres mais une chose est sûre, nous essayons de nous démarquer sur trois points : la musique, la nourriture et la mode », explique-t-il.

Une musique de qualité

« En plus de proposer un festival mêlant plusieurs genres, notre plus gros atout est sans aucun doute le fait que nous (les organisateurs. Ndlr) connaissons bien le milieu de la nuit. Nous avons chacun tenu des boites de nuits, une à Knokke, une à Gand et une autre à Anvers. Cela nous a permis de réunir selon nous les meilleurs artistes dans ce festival de jour unique ». 

Un dress code créatif

Chaque année, les organisateurs proposent une collection capsule de vêtements et accessoires en partenariat avec des jeunes créateurs belges et invitent les festivaliers à s’habiller selon un dresscode prédéfini. « Nous définissons le dress code en septembre selon les tendances mode printemps-été », précise Bart. Pour cette cinquième édition, le festival promet de revêtir des allures de conte des Mille et une nuits grâce à son dress code « Desert Dreams ». N’hésitez donc pas à revêtir vos plus beaux djellabas, caftans, vêtements aux motifs colorés, babouches ou encore colliers statement et tatouages aux henné pour sublimer votre look. Besoin d’inspiration ? Jetez un coup d’œil à leur compte Pinterest

Une politique no fast-food

Côté restauration, les organisateurs ont tenu à dépoussiérer l’image de la malbouffe des festivals en mettant les petits plats dans les grands. « Nous ne voulions pas proposer des frites ou des hamburgers comme dans la plupart des festivals. Nous avons donc contacté dix-huit chefs qui possèdent tous un restaurant en Belgique mais qui sont aussi nos amis pour cuisiner sur le food market », développe l’organisateur. Chacun des stands de ce food market (une vingtaine en tout) où les festivaliers pourront se détendre en dégustant de délicieux mets, proposera également un plat spécial WECANDANCE, inspiré du thème « Desert Dreams ». On se croirait déjà à la place Jamaa el-Fna à Marrakech !

Pour ceux qui préfèrent luncher, rendez-vous à la table de Pure C, le restaurant du chef étoilé Sergio Herman, propriétaire de « The Jane »** à Anvers. 

Un service UberCOPTER 

Cerise sur le gâteau, les fans de musique participants au festival WECANDANCE pourront s’y rendre sans avoir à subir les embouteillages… en passant par les airs ! Uber collaborera en effet avec Heli2City et HeliQuest afin de proposer un service d’hélicoptère à la demande. « Cela coûte 199 euros par trajet  », détaille Bart (il est toutefois possible de partager les coûts avec l’option « Payer la course à plusieurs » (2 personnes prises en charge maximum.)). Notez toutefois que l’envol ne se fera qu’au départ de Bruxelles. Les utilisateurs d’Uber s’envoleront ensuite jusqu’à Knokke pour un vol d’une durée de 30 minutes. Il n'y a par contre pas de retour prévu UberCOPTER. 

Les photos d'un des membres de notre équipe qui a testé l'UberCOPTER en avant-première !

Le chauffeur vient chercher les festivaliers pour les emmener à l’héliport puis, un autre chauffeur vient les récupérer à l’héliport pour les conduire jusqu'au festival WECANDANCE.