9 destinations évasion près de chez vous

Oui, on peut changer totalement d’air en restant en Belgique. La preuve avec ces neuf idées d’excursions entre nature, art, découverte et curiosités. 

Par Sigrid Descamps. Photos : D.R. sauf mentions contraires. |

Visiter le petit Père-Lachaise à Laeken

Le cimetière de Laeken, le plus ancien de Bruxelles, est surnommé « Le petit Père-Lachaise », en raison de son riche patrimoine funéraire. De nombreux notables, haut gradés militaires, politiciens ou artistes du XIXe et du XXe siècles y sont ainsi enterrés. Mais ce qui attire surtout le regard, ce sont les monuments et statues. Au milieu des nombreuses pleureuses, on peut ainsi voir une réplique du « Penseur » de Rodin !

 

@Photo : Le Soir

Plonger dans un décor de film à Doel

Autrefois, ce village situé près d’Anvers comptait un millier d’habitants. Evacué dans le cadre d’un plan d’extension de la zone portuaire, il ne compte plus que quelques âmes. Effet collatéral de cet abandon : le village est devenu une référence mondiale… dans l’univers du street art. Les habitations vides s’étant muées en autant de supports à l’imagination des artistes. Un décor de western post-apocalyptique, mais aussi un vaste espace d’exposition à ciel ouvert.

© Le Soir – Roger Milutin

Se croire au Japon à Hasselt

Imaginé voici 25 ans (mais inauguré en 1992) lors du jumelage de la ville d’Hasselt et de la ville japonaise d’Itami, l’immense jardin japonais s’étend sur  2,5 ha, ce qui en fait le plus grand d’Europe. Une invitation au voyage… et à la méditation. Et pour les amoureux de la flore, crochet conseillé par Herkenrode pour visiter la ferme lavandière et le jardin des plantes de l’abbaye. 

Jardin Japonais, entrée : 6 euros (interdit aux chiens sauf d’assistance). Visithasselt.be/fr

Traverser le désert à Lommel

Plus besoin de traverser les océans pour découvrir un authentique désert ! A Lommel, non loin du canal de Campine, les émanations d’une ancienne usine de zinc ont, au début du XXe siècle,  eu raison d’une grande partie de la végétation et créé un large paysage désertique de sable blanc autour d’un lac ! Des conifères ont alors été plantés tout autour pour limiter l’ensablement et pour reconstituer un bois. Le résultat est à découvrir au cœur d’une immense réserve naturelle de plus de 5000 ha étendue sur les territoires de Lommel, Peer, Hechtel-Eksel et Pelt. Idéal pour se promener et même, se baigner !

Accès gratuit. toerismelommel.be

Repousser le diable à Crupet

Connues aussi sous le nom de « Grottes du Diable », les grottes Saint-Antoine de Crupet (près de Namur), ont été créées artificiellement au début du XXe siècle, en hommage au saint homme de Padoue. Trois ans, 30 tonnes de ciment et 300 tonnes de roches auront été nécessaires pour ériger cet étrange monument, délicieusement kitsch (on n’a rien à envier au Facteur Cheval !). Point d’orgue : une statue du diable en fonte, de plus de 700 kilos. Après la visite, parcourez le village, l’un des plus beaux de Wallonie.

Visite gratuite. assessetourisme.be

Se laisser suspendre à Thuin

Les jardins suspendus de Babylone figuraient parmi les sept merveilles du monde. Plus modestes, ceux de Thuin font partie du patrimoine exceptionnel de Wallonie et, avantage non négligeable sur leurs ancêtres antiques, ils existent toujours et se visitent librement. 200 jardins en terrasse sont ainsi à découvrir via des portes à claire-voie, en arpentant les ruelles pavées. Dans la foulée, on peut déambuler dans la cité médiévael, au gré du parcours « Fluide », fait de 18 œuvres d’art contemporain.

Infos : tourismethuin.be/fr ; fluide-thuin.be

Photo: Office du tourisme de Thuin.

Parcourir la mémoire industrielle  de Charleroi

Plusieurs voies existent pour découvrir la capitale du pays noir sous cet angle. Les amateurs de randonnée seront tentés par la Boucle noire : 23 km (une version courte de 5 kms existe) à travers des paysages industriels, post-industriels, zones urbaines, terrils… Les adeptes de sensations préfèreront le « safari urbain » imaginé par Nicolas Buissart, Carolo passionné qui propose des visites décalées, faisant ressortir la beauté des aspects a priori sombres et laids ! Enfin, le site du Bois du Cazier organise, lui aussi, des balade, avec visite des forges et des musées du verre, de l’industrie et de l’espace du 8 août 56. 

cheminsdesterrils.be, charleroiadventure.com ; leboisducazier. be

Arpenter le parc naturel de Viroin-Hermeton

On emprunte la promenade de neuf kilomètres dans le parc naturel de Viroin-Hermeton. Le Fondry des Chiens, avec son gouffre naturel de vingt mètres, est un site protégé unique en Belgique, à la biodiversité remarquable. Et tant qu’on est dans le coin, on en profite pour se balader dans un train à vapeur entre Mariembourg et Treignes. Un véritable voyage dans le temps qui nous emmène à la découverte des Vallées du Viroin et de la Haute-Meuse. 

http://site.cfv3v.eu/site/

Plonger dans un monde fantasmagorique à Bassenge

Fans de fantasy, vous devriez tomber sous le charme hypnotique de l’étrange  Tour d’Eben-Ezer, en région liégeoise. Erigé par un tailleur de pierre dans les années 60, cet édifice de base carrée présente sur son sommet quatre créatures ailées aussi imposantes que surprenantes. À l'intérieur, une exposition retrace l'histoire de la construction de la tour et le travail de son créateur, Robert Garcet.
Entrée : 6,50€. 

visitezliege.be/fr/la-tour-d-eben-ezer

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :