Al’Keketerie : une nouvelle adresse gourmande des plus érotiques s’installe à Mons

Une nouvelle adresse va bientôt devenir un incontournable dans la région du doudou : Al’Keketerie, une pâtisserie spécialisée dans la vente de douceurs sucrées aux formes très suggestives…

Par Anissa Hezzaz. Photos : @laquequetterie on Instagram |

En Belgique, les devantures des boulangeries et pâtisseries se ressemblent tellement qu’on n’y prête plus attention. La vitrine de cette nouvelle adresse qui s’apprête à ouvrir ses portes à Mons ne vous laissera en tout cas pas indifférent. On y trouve quoi ? Des popcakes, ces gâteaux généralement en forme de sucettes, des pâtisseries en forme de pénis et des pancakes en forme de vulve… au vu du nom de cette pâtisserie, Al’Keketerie,  il faut dire qu’on ne pouvait pas s’attendre à autre chose qu’à un lieu qui flirte avec l’érotisme. Les pancakes seront donc réalisés à l’effigie du sexe masculin et les propriétaires des lieux promettent déjà à leurs futurs clients « 15 centimètres de plaisir » : ceux-ci seront enrobés de chocolat, et de sucrerie en tout genre. En tout, huit keket-cake seront proposées à la clientèle, mais chaque client pourra, s’il le souhaite, ajouter l’un ou l’autre topping pour encore plus de gourmandise.  

 

 

 

En plus des pancakes, l’enseigne prévoit également des fraises enrobées, des milkshakes, des cafés et toutes sortes de sucreries qui prendront évidemment des formes érotiques. Si l’annonce de l’ouverture de cette nouvelle pâtisserie a fait un carton sur les réseaux sociaux, cela n’a rien d’étonnant : à Barcelone et à Paris, le concept séduit déjà depuis un petit temps et on voit de plus en plus d’enseignes proposer des sucreries érotiques.  La première boutique du genre chez nos voisins français était cantonnée dans le quartier du Marais à Paris. Son nom ? Legay Choc, qui mettait à la carte des produits censés titiller la clientèle gay, avec des produits tels que « la baguette magique », la « bistouquette » ou encore le « zizi croc ». Si l’enseigne n’a pas tenu le coup en raison de la crise et a dû fermer boutique, il n’en reste pas moins que désormais, partout, même en dehors de la capitale, on veut des viennoiseries coquines. Reste à voir si en Belgique le concept s’étend au-delà de la cité du Doudou. Le chef Yann Couvreur en a lui-même fait un entremets coquin au moment de la Saint-Valentin. La pâtisserie en question montrait deux renards en pleine fornication. Preuve s’il en faut que les pénis et autres sucreries coquines ont le vent en poupe !  

 

L'adresse ? 10, rue de la Chaussée à Mons. Plus d’infos sur la page Facebook.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.