PARTENAIRE | BANQUE TRIODOS

Un placement peut-il contribuer à réduire la montagne de déchets ?

Certaines entreprises ont adopté un modèle de production circulaire. Les fonds de placement qui intègrent ces entreprises dans leurs portefeuilles encouragent de ce fait l’économie circulaire.

Notre modèle économique actuel fonctionne selon un schéma linéaire. Autrement dit, une ligne droite pourrait être tracée entre le lieu de production et la décharge. Les marchandises finissent à la poubelle après usage. Une économie circulaire arrondit cette ligne droite. Ce qui est un déchet pour l’un devient une matière première pour l’autre. Rien ne se perd, si bien que la montagne de déchets diminue drastiquement.

Pourquoi une économie circulaire ?

Dans une économie circulaire, les produits sont conçus de manière à ne jamais perdre totalement leur valeur ou devenir obsolètes. Tout est réutilisable, recyclable ou biodégradable.

C’est une approche très différente de notre économie actuelle où la production de déchets va de soi et où l’industrie produit des biens qui, tôt ou tard, deviendront inutilisables et seront mis au rebut. Le déchet fait alors partie intégrante de la conception du produit.

Une économie linéaire repose sur une croissance continue, qui ne tient compte ni du coût écologique ni du coût social. Le profit économique s’accompagne d’une perte pour la société et la planète : les matières premières s’épuisent, la montagne de déchets grandit et la pollution gangrène l’ensemble du processus de production. Cette logique ne peut plus perdurer.

Le livre blanc « Investissement d’impact par le biais d’actions et d’obligations cotées » rédigé par Triodos Investment Management, gestionnaire des fonds de la Banque Triodos spécialisé dans les investissements durables, révèle que 67% des émissions globales de CO2 découlent d’une gestion inefficace des matériaux.

Potentiel de croissance : seulement 9% de l’économie est circulaire

Selon le Circularity Gap Report (2018), 9% à peine des matières premières sont recyclées ou réutilisées au niveau mondial. En d’autres termes, le potentiel de croissance de l’économie circulaire est énorme. Principalement en raison du fait que pratiquement chaque secteur d’activité est en mesure d’opter pour un modèle économique circulaire.

Décideurs et consommateurs ont d’ores et déjà adopté cette idée. La demande est là, mais l’offre se fait attendre. C’est donc aux entreprises à fermer la boucle.

Quatre modèles d’affaires contribuant à réduire la montagne de déchets

Triodos Investment Management adhère aux principes de l’économie circulaire et examine de manière approfondie si les entreprises proposent ou développent des solutions concrètes visant à rendre notre économie plus circulaire. De ce point de vue, elle a identifié quatre modèles d’affaires exploitables :

  • Le « Waste Value Model » transforme les produits ‘en fin de vie’ en matière première ou en énergie.
  • Le « Reverse Loop Model » récupère des éléments de valeur dans des produits mis au rebut.
  • Le « Circular Input Model » optimise le caractère recyclable, renouvelable et réutilisable des matières premières dès la conception du produit, et minimise ainsi l’extraction et l’introduction de nouvelles matières premières.
  • Dans le « Platform Model », les entreprises sont responsables du cycle de vie complet de leurs produits. Elles ont donc tout intérêt à rendre leurs produits renouvelables, réutilisables ou recyclables, sans perte de valeur durant chaque cycle d’utilisation.

Les entreprises qui axent leur gestion sur l’un de ces modèles entrent en ligne de compte pour un investissement ISR (Investissement Socialement Responsable).

Des placements générant un grand impact

Tout investissement a un impact, qu’il soit positif ou négatif. Les placements influencent la direction choisie par un secteur d’activité. En ne tenant pas compte uniquement d’un possible rendement à court terme, mais aussi du profit écologique et social sur le long terme, les investisseurs orientent les capitaux vers une économie durable.

C’est de cette manière que les fonds de la Banque Triodos sont constitués. Seules les entreprises qui, par leurs services, leurs produits ou leur modèle de gestion, contribuent concrètement à une société durable, et qui, potentiellement, génèrent un rendement financier sain, entrent en ligne de compte pour un investissement.

(S’)investir de façon durable ? Avec la Banque Triodos, vous allez plus loin. Découvrez comment ici !