Beignets, bugnes, gaufres…pourquoi mange-t-on gras le Mardi gras ?

Après la Chandeleur, place aux gaufres, aux beignets et aux bugnes pour célébrer Mardi Gras comme il se doit. Car si ce mardi 25 février ouvre la période pascale précédant alors traditionnellement la période de carême chez les chrétiens, c’est surtout une journée durant laquelle tous les excès sont permis. Mais au fait, pourquoi mange-t-on gras le Mardi gras ?

Par Anissa Hezzaz. Photo by WantTo Create on Unsplash. |

On fête Mardi gras pour ses carnavals folkloriques et ses cotillons, mais aussi pour ses recettes bien grasses. Durant cette journée bien particulière, on se régale donc de beignets, de bugnes, de crêpes ou encore de gaufres, soit autant de pâtisseries plus savoureuses les unes des autres. Autant de sucreries qui rempliront nos estomacs pour une raison bien précise. 

Si la date de Mardi gras change chaque année, elle arrive toujours un mardi et 47 jours avant Pâques. Outre les carnavals, mardi gras, étant traditionnellement une fête religieuse et païenne, symbolisant avant tout l’arrivée du carême, pendant laquelle les chrétiens sont invités à manger plus léger et surtout à s’abstenir de viande pour se « purifier ».

Cette journée se situe donc juste avant la période de jeûne et vient clôturer les « sept jours gras ». À l’époque, la fête ne se déroule pas uniquement dans les assiettes : tous les coups sont permis durant ce jour particulier, si bien que même les hommes se travestissent en femmes. Autant de coutumes qui ont perduré puisqu’aujourd’hui, on se déguise au moment du Carnaval et on se régale de sucreries le jour gras. 

Le retour du printemps

Dans l’Antiquité romaine, mardi gras célèbre plutôt la fin de l’hiver et le renouveau de la nature. Pour fêter le retour des beaux jours, et oublier le froid de l’hiver, on profite alors du Mardi gras pour faire une grande fête où un festin de nourriture accompagne le Carnaval, symbolisant alors la prospérité et la fertilité.  

Aujourd’hui, cette période est surtout marquée par la période des Carnavals qui se succèdent un peu partout dans le monde : à Rio, à Venise, à Dunkerque, à Binche ou au Québec. On profite désormais de cette journée pour se déguiser et déguiser nos enfants, et défiler dans les rues. Si nous ne sommes plus autant qu’avant attachés au Mardi gras, il continue de clôturer la fin des festivités et la journée des derniers excès.  

Découvrez cinq choses à savoir sur Mardi gras : 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :