Ces bons gestes à adopter pour éviter de tomber malade en hiver

Bien sûr il y a le coronavirus en ce moment, mais il y a aussi les autres petits virus de l'hiver. Le nez qui coule, la gorge qui gratte, les éternuements à répétition... Comment se prémunir face aux bobos de la saison ? 

Par Audrey Morard. Credit photo : Unsplash/Brittany Colette |

Une fois rentrés chez vous, vous commencez à éternuer. Votre nez se bouche petit-à-petit. Pendant la nuit, c'est la catastrophe, vous êtes obligés de respirer par la bouche. Il y a aussi ces frissons qui parcourent votre corps et vous font alterner entre le chaud et le froid. Pour éviter ces désagréments hivernaux, il y a les bons gestes à adopter. Certains sont devenus des réflexes avec l'arrivée du coronavirus, mais il est important de les rappeler pour mieux se prémunir. 

Se laver les mains 

Se laver les mains. Cette consigne est vue, entendue et lue de toutes parts depuis bientôt un an. Impossible de passer à côté. Dans les commerces, les flacons de gel hydroalcoolique nous accueillent à l'entrée. Ils ont aussi trouvé leur place dans nos sacs à main et malettes pour les personnes qui ne sont pas en télétravail. Lorsque nous rentrons chez nous, il est primordial de se laver les mains au savon. Mais pas n'importe comment. Comme le rappelle l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il faut avant tout appliquer suffisamment de savon pour recouvrir toutes les surfaces des mains, puis les frictionner. On n'oublie pas le dessus de la main, la pratique du paume contre paume avec des mouvements circulaires. Les espaces interdigitaux doivent eux aussi être lavés. L'OMS détaille ses recommandations, sur son site internet, il suffit de cliquer ici. La durée du protocole doit durer entre 40 et 60 secondes. 

Aérer son intérieur 

Suite au coronavirus, de nombreuses études l'ont prouvé, il est important d'aérer son domicile pour lutter contre la propagation des virus. En cette période hivernale avec la baisse des températures, nous préférons être bien au chaud, chez nous. Alors oui, on risque d'avoir tout de suite un peu plus froid, mais aérer les pièces de notre maison ou de notre appartement est essentiel. Combien de temps doit-on aérér nos intérieurs ? Ce n'est pas la peine de laisser les fenêtres et les portes grandes ouvertes pendant des heures. On aére entre 10 et 15 minutes, trois par jour. En cette période de coronavirus, on peut même aérer cinq minutes tous les quarts d'heure. Grâce à l'aération, les aérosols vont être dilués, votre maison assainit. 

Désinfecter les poignées, robinets...

Il est important d'aérer vos intérieurs. Il faut aussi les désinfecter, à commencer par les poignées de porte. Vos mains et celles des membres de votre famille ne cessent de les toucher pour accéder aux différentes pièces de la maison. Autant de nids à microbes et à bactéries qu'il faut soigneusement nettoyer. Une fois dehors, veillez à ouvrir les portes des magasins à l'aide de vos coudes ou vos épaules pour éviter le contact entre la main et la poignée. Pensez également à désinfecter les robinets, les éviers, les interrupteurs une fois par jour. En bref, les endroits susceptibles d'entrer en contact avec vos mains. Utilisez de préférence de l'eau de javel, de chlore, ou de l'alcool à 75%. Selon l'OMS, ces désinfectants sont les plus efficaces pour lutter contre les virus. Évidemment, on ne désinfecte pas sa peau avec de l'eau de javel ou de l'alcool à 75%, mais avec du savon ou du gel hydroalcoolique.

Dormir minimum 7 heures 

Pour ne pas attraper les petits virus de l'hiver, il est important d'avoir engrangé suffisament d'heures de sommeil. Plus nous dormons, plus notre système immunitaire sera en forme pour affronter les agressions extérieures. Une étude menée en 2015 et publiée dans la revue Sleep l'a d'ailleurs prouvé : les personnes ne dormant que six heures par nuit auraient 4,2 fois plus de chance d’attraper un rhume que celles qui dorment minimum sept heures. Chez les personnes qui dorment moins de cinq heures, ce risque est encore plus élevé. Elles auraient 4,5 fois plus de chance de tomber malade. Aric Prather, l'auteur principal de l'étude, avait indiqué : "Peu importe quel âge avaient les personnes, leur niveau de stress, leur éducation ou leurs revenus. Peu importe s'ils étaient fumeurs ou non. Avec tous ces paramètres pris en compte, la quantité de sommeil était le facteur le plus important". Vous savez ce qu'il vous reste à faire : adopter un sommeil de qualité, à condition d'éviter certaines erreurs... 

Adopter une alimentation saine et vitaminée 

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour ne pas tomber malade cet hiver, il faut suivre les conseils énoncés plus haut, mais aussi bien manger. Bien manger, c'est se nourrir avec des aliments qui vous donnent un coup de boost pendant toute la journée. Cela se passe dès le petit-déjeuner. On fait le plein de vitamines avec une salade de fruits d'agrumes, de protéines avec des oeufs brouillés, du pain gris ou du pain complet. On favorise les légumes riches en fibres pour les repas du midi et du soir. Pour les petits creux et les coups de moins bien, on se tourne vers des fruits frais ou secs, mais aussi les oléagineux comme des poignées d'amande, de noix ou de noix de cajou. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.